PSG 29 septembre 2020

Revue de presse PSG : “Leonardo time”, Neymar, discipline, Thiago Silva…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mardi 29 septembre 2020. En cette veille de réunion de la commission de discipline de la LFP, rendez-vous crucial pour Neymar et le club francilien. Le n°10, comme Alvaro ou les arbitres, a été entendu par l’instructeur. Ils seront aussi invités à s’expliquer mercredi en visioconférence devant la commission.

“Entre un souci musculaire à un mollet et la sanction que la commission de discipline pourrait lui infliger demain, Neymar risque de longuement manquer au PSG”, prévient L’Equipe. “Demain, la commission de discipline de la LFP va rendre son verdict. Neymar est lui-même soupçonné d’avoir tenu des propos homophobes et/ou racistes à l’encontre de ses adversaires. Si les faits sont avérés, selon le barème de sanctions, lui comme Alvaro risquent jusqu’à dix matches de suspension. Son absence serait bien évidemment un coup dur pour son club, qui a déjà perdu deux fois en cinq sorties et qui sera privé de Di Maria, suspendu, lors des quatre prochaines rencontres de L1. Sans ses deux maîtres à jouer, les semaines à venir pourraient être délicates pour le PSG.”

Tiémoué Bakayoko, Soualiho Meïté, Dele Alli et Jorginho. Voici les noms évoqués par la presse pour renforcer le PSG lors de ce mercato estival. Mais à une semaine de la fermeture de cette fenêtre des transferts, seul Alessandro Florenzi et Alexandre Letellier sont venus garnir l’effectif parisien. Ce qui n’augure pas de l’avenir car Leonardo a l’art et la manière pour agir seul, et en toute discrétion. “Lorsqu’il entame une discussion sur le mercato avec un ou des agents, Leonardo fixe quelques règles du jeu. La première d’entre elles consiste à la discrétion totale sur l’opération”, écrit Le Parisien. “Seul le discret Angelo Castellazzi, l’adjoint de Leo, est dans le secret des dieux. […] D’ici à lundi prochain, de l’innombrable masse de coups de fil passés, de la montagne de dossiers de son bureau, le Brésilien devra faire émerger les deux à quatre bonnes pioches censées permettre à Paris d’au moins confirmer son niveau de la saison dernière. Le “Leonardo time” s’annonce chaud.”

Le PSG est à la recherche d’un milieu de terrain. Mais vraisemblablement, Leonardo ne s’est pas intéressé à Jorginho, le joueur de Chelsea. La semaine dernière, Téléfoot annonçait que le directeur sportif parisien voulait tenter de se faire prêter l’Italien pour la saison. Mais selon son entourage : “Jorginho a encore trois ans de contrat et nous n’avons eu aucun contact avec le PSG.” L’autre piste évoquée par les médias menait à Timoué Bakayoko, un autre milieu de terrain qui appartient aux Blues. Toujours d’après Le Parisien, “rien de nouveau ne permet d’affirmer que ce contact aboutira à un prêt du milieu de terrain français.” La fin du mercato s’annonce intense… au milieu des fausses pistes.

Dans un long entretien à  France Football , l’ex capitaine du PSG, Thiago Silva, exprime le fond de sa pensée et évoque les faits autour de son départ. “C’est une situation qui m’a énervé. La manière dont cela a été conduit ne m’a vraiment pas plu. Même s’il y avait le confinement, les choses auraient dû se faire différemment. J’étais au Brésil, en quarantaine, quand Leonardo m’a appelé pour me dire qu’à cause de la pandémie et des difficultés… Non, d’abord, il m’a demandé si j’étais OK pour continuer deux mois de plus afin de disputer un éventuel Final 8. Je lui ai dit que oui. Mais il m’a répondu que le club n’irait pas au-delà de ces deux mois. Ce seraient deux mois et rien d’autre. Ç’aurait dû se faire différemment.   J’en parle car je l’ai déjà dit à Leonardo. Je ne trahis rien. Mais ce n’est pas correct. On n’agit pas comme ça avec quelqu’un qui a passé autant de temps dans un club. Au départ, j’étais en colère, je le reconnais. Et puis le temps a fait son œuvre. […] Toute ma carrière au PSG, j’ai donné le maximum, je n’ai jamais triché. C’est comme si trois matches durant le Final 8  avaient tout changé  ? Et tout ce que j’avais réalisé pendant ces huit ans ça ne comptait plus  ?  Ce n’est pas cohérent. […] Leo a fait ça de façon maladroite et précipitée. Pas seulement avec moi d’ailleurs. Je pense aussi à Cavani qui est le meilleur buteur de l’histoire du PSG. Je le dis pour que le club progresse et ne commette plus ce genre d’erreurs.  […] Tout s’est bien terminé, je ne ressens pas de haine ou de colère contre lui ou le PSG. Au contraire, je suis reconnaissant et je remercie le président Nasser pour cette belle aventure. 

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée