PSG 21 septembre 2020

Revue de presse PSG : Nice, Mbappé, Di Maria, Marquinhos, Navas, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 21 septembre 2020, lendemain de victoire 3-0 à Nice grâce à trois à quatre joueurs au dessus du lot : Navas, Di Maria, Marquinhos et Mbappé.

Kylian Mbappé “a ébloui par sa vivacité technique, dans une position où ses qualités sont mises en valeur”, juge L’Equipe. “A gauche, sans doute encore plus qu’ailleurs, Mbappé peut être irrésistible. Une zone vers laquelle, même quand il est placé en deuxième attaquant dans un 4-4-2 ou 4-2-3-1, il aime se diriger. Hier, avec la blessure rapide de Gueye (22e) et le passage efficace en 4-3-3, il a pris place sur ce côté. Et l’impression fut irrésistible par séquences. Avancer que le latéral niçois Atal a vécu un moment difficile est un euphémisme absolu. […] Face à l’état de forme toujours aussi douteux d’Icardi, le modèle à suivre ne serait-il pas un schéma en 4-3-3 avec Mbappé à gauche, Di Maria à droite et Neymar en faux 9 comme face à Leipzig en demi-finales de la C1 ? Un schéma où la paire de stars, située proche, disposerait de beaucoup de libertés. Sur le papier, l’hypothèse a de quoi séduire. […] L’après-midi d’hier aura débouché sur un enseignement majeur : si le PSG ne dégage pas de grosse force collective, certaines individualités parisiennes montent en puissance. Au-delà de l’étincelant Mbappé, l’animation offensive a été mise en musique par le talent de Di Maria. Il a montré qu’il disposait d’impressionnantes ressources. Marquinhos, qui s’inquiétait en privé cette semaine de son manque de repères physiques, s’est retrouvé. Bien aidé en cela par l’activité d’un Kimpembe saignant. Paris peut aussi compter sur un gardien de très haut niveau. Les mois passent et le constat reste le même : Keylor Navas, auteur de quatre parades décisives, est sans aucun doute le portier le plus fiable de l’ère QSI.

“Florenzi, en difficulté hier face à Kamara, sera utile mais ne suffira pas, tempère le journal sportif. Deux recrues – un milieu et un défenseur central – sont encore attendues. La question du recrutement d’un concurrent à Icardi se pose encore. Hier, l’Argentin, en déficit physique, a été un peu plus disponible. Mais son manque de confiance est criant sur certaines phases.”

“Le retour de Mbappé, grand artisan du succès à Nice hier, coïncide avec l’efficacité retrouvée du PSG en attaque”, écrit Le Parisien. “Demandez à Youcef Atal s’il a jamais eu l’impression d’affronter un joueur souffreteux. Martyrisé, écœuré par les accélérations de l’attaquant parisien, l’international algérien, touché à une cuisse, a jeté l’éponge en seconde période. Bien sûr, Navas dans le but ou Di Maria dans le champ ont leur part dans ce large succès. Mais Mbappé a permis au PSG de retrouver l’efficacité qui lui faisait cruellement défaut. […] Pour Mbappé, le salut est venu de la gauche. A force d’arpenter ce couloir, après la réorganisation tactique du PSG à la suite de la sortie sur blessure de Gueye, le n°7 a ouvert son champ des possibles. […] Avec un peu plus de rythme, on devine qu’il aurait pu en inscrire un ou deux supplémentaires. Comme quoi Mbappé a aussi ses limites.”

“Mais tous les voyants ne sont pas au vert”, tempère le journal francilien. “La réussite des deux attaquants ne masque pas pour autant les difficultés d’Icardi. […] Le match contre Nice est paradoxalement celui où Paris a concédé le plus d’occasions. Si le duo Marquinhos-Kimpembe est à la hauteur, la défense a notamment souffert sur les côtés. Bakker assure au poste de latéral gauche où il est le 4e choix de Tuchel mais souffre dès que l’intensité augmente. A droite, Florenzi continue de briller par ses qualités de centre mais s’est montré en difficulté face à la vivacité de Camara.”

  • Les notes du Parisien pour les joueurs du PSG contre Nice : Navas 8 / Bakker 6 / Marquinhos 7 / Kimpembe 6 / Florenzi 5 / Herrera 5.5 / Verratti 6.5 / Draxler 4 / Di Maria 7.5 / Mbappé 8.5 / Icardi 4
  • Les notes de L’Equipe : Navas 8 / Bakker 6 / Marquinhos 7 / Kimpembe 6 / Florenzi 5 / Herrera 5 / Verratti 6 / Draxler 5 / Di Maria 8 / Mbappé 8 / Icardi 4

“Il aime beaucoup ce poste à gauche, ça ne change pas trop. Mais sa position où je le préfère, c’est près de Ney”. Thomas Tuchel au sujet de la position de Kylian Mbappé.

“Le score est sans appel et la victoire de Paris est somme toute logique”, juge enfin Nice Matin. “Mais paradoxalement les Niçois peuvent avoir des regrets sur plusieurs bonnes situations qui, avec un brin d’efficacité supplémentaire et sans un Navas exceptionnel, auraient pu ramener l’écart à une ou deux longueurs.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée