PSG 14 septembre 2020

Revue de presse PSG : OM, Neymar, Alvaro, racisme, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 14 septembre 2020, lendemain de détestable Classico (0-1) “hors de contrôle”.

“Ce match de clôture de la troisième journée de Ligue 1 restera dans les annales car les Phocéens ont battu leur rival parisien (0-1) pour la première fois depuis 3850 jours. Malheureusement, plusieurs débordements ont émaillé la rencontre”, écrit Ouest France. “Au milieu des nombreuses fautes et cartons, Neymar a notamment accusé Alvaro de racisme à son égard. Le Brésilien s’est chauffé de longues minutes avec le défenseur marseillais après cet épisode. Le long de la ligne de touche le Brésilien a notamment interpellé le troisième arbitre. Neymar est sorti du terrain en criant de nouveau raciste. […] Ce sera à la commission de discipline de se saisir ou non de l’affaire. Si c’est le cas Alvaro pourrait être suspendu sur une très longue période. Le staff marseillais a de son côté confirmé un crachat de Di Maria sur Alvaro, décidément au cœur de toutes les tensions.”

“Ça y est, les enfants de CM1 de Marseille ont vu l’équipe de leur ville battre le PSG”, ironise Le Parisien. “Pour mesurer le bonheur des fans olympiens, il faut voir les images de cette vague humaine déferlant sur le Vieux port dès la fin du match. Du côté de Paris, l’ambiance est forcément plus morose. 18e de Ligue 1 avec deux défaites et un match en retard. Une défaite concédée au terme d’un Clasico qui aura conservé son ADN, avec son ambiance électrique, ses attroupements renvoyant plus que jamais une image déplorable. Dans un final explosif, Jérôme Brisard a fini par distribuer cinq rouges! Cette bagarre générale démontre une nouvelle fois que les Parisiens perdent leurs nerfs les rares fois où ils perdent tout court, même si les soupçons de paroles racistes d’Alvaro à l’encontre de Neymar pourraient expliquer ces écarts de conduite.

Thomas Tuchel lui, a vu un grand match de la part de son équipe, statistiques à l’appui (“On a touché 28 ballons dans la surface adverse, eu un nouveau record en récupération haute. La performance était exceptionnelle”), ce qui étonne Le Parisien  : “Derrière ce tableau idyllique dépeint par Tuchel, Paris n’a eu que trois occasions énormes, repoussées par Mandanda. […] Le PSG a été emmené par Di Maria et Neymar, “exceptionnels”, selon Villas-Boas. Mais on a le droit de tiquer que les deux joueurs les plus dangereux reviennent d’une quatorzaine. Sarabia, Herrera ou Gueye n’étaient pas covidés et ont particulièrement déçu. […] Ce résultat va aussi faire revenir de plus en plus fort l’écho des demandes répétées de Tuchel, mais aussi de Mbappé ou Kimpembe, d’un recrutement ambitieux, sous peine de régresser après la meilleure saison de l’histoire du club.

  • Les notes des joueurs du PSG dans Le Parisien : Rico 4.5 / Florenzi 6 / Kehrer 5 / Kimpembe 4.5 / Bernat 5 / Herrera 3 / Gana 4 / Verratti 4.5 / Sarabia 3 / Neymar 4 / Di Maria 4
  • Les notes des joueurs du PSG dans L’Equipe : Rico 4 / Florenzi 7 / Kehrer 5 / Kimpembe 4 / Bernat 4 / Herrera 4 / Gana 4 / Verratti 4 / Sarabia 4 / Neymar 3 / Di Maria 3

“Le succès de Marseille, son premier au Parc en dix ans, a en partie été éclipsé par les embrouilles de fin de match”, juge L’Equipe. “Dans le jeu, la victoire de l’OM n’est sans doute pas complètement méritée mais, dans l’esprit, la défaite du PSG est totalement justifiée. Il ne faudrait pas que son récent parcours en Ligue des champions lui fasse perdre de vue le sens des priorités au crépuscule de l’été. Si Tuchel l’a oublié, il se peut que ses dirigeants le lui remémorent. De l’orage est annoncé par Météo France sur la capitale cette semaine. […] Jusqu’ici, le PSG avait réservé ses soirées rouges aux anniversaires de Neymar, et c’était beaucoup mieux comme ça. […] Finalement titularisés après avoir eu le Covid, Di Maria et Neymar, expulsé, ont plus animé ce sommet dans les faits divers que dans le jeu. […] Avec son expulsion, Neymar va encore avoir un peu de temps pour récupérer. Mais pas pour oublier ces insultes qui ne vont pas le réconcilier avec la L1.”

“La malédiction est enfin terminée. Avec un succès olympien en terre parisienne, dix ans après le dernier”, se félicite La Marseillaise. “Fort de l’expérience de la saison dernière, André Villas-Boas n’a pas lancé ses hoplites la pique à l’épaule. Il a fait preuve de prudence, en musclant son milieu de terrain. On devinait sa petite idée. À savoir miser sur le manque de rythme des Neymar et compagnie. Tenter de fatiguer le plus possible ce PSG battu à Lens jeudi dernier.”

“Les Olympiens sont sortis vainqueurs du Parc, au terme d’un match électrique qu’ils ont remporté avec leurs armes du moment, commente La Provence. “Put… neuf ans ! La série noire de l’OM face à Paris s’est enfin terminée dans un Parc des Princes désert et à bout de nerfs, plus du tout habitué à voir ses petits protégés mordre la poussière face au rival honni. Alvaro et ses partenaires ont savouré à sa juste valeur leur défilé au pied de la tribune principale, exhibant leurs biceps, pendant que les insultes continuaient de dégringoler des travées. La fête, digne des grands soirs et des victoires marquantes, s’est prolongée dans les vestiaires de l’enceinte parisienne, pendant que Tuchel s’éclipsait au galop sur ses béquilles, ignorant Villas-Boas venant échanger avec lui. […] Cet exploit majuscule aurait été impossible sans la grâce de “Saint Steve” qui a apporté sa bénédiction d’entrée de jeu. […] Ne boudons pas notre plaisir, l’OM est là !”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée