PSG 28 septembre 2020

Revue de presse PSG : Reims, Icardi, Neymar, Tuchel, Angers, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 28 septembre 2020, lendemain de victoire 2-0 à Reims grâce à un doublé de Mauro Icardi. Le PSG est ce matin 7e de la Ligue 1 à quatre points du Stade Rennais.

“Désormais lié au club jusqu’en 2024, Icardi commençait à soulever pas mal de questions. Hier soir, à l’issue du doublé, Tuchel a formé un vœu : “J’espère vraiment qu’il a lancé sa saison. Il a bien travaillé cette semaine, il méritait d’être titulaire encore. Son dernier match n’était pas bon. Pour un n°9, le plus important est de marquer”, lit-on dans Le Parisien. “Débarrassé du Covid rapporté de ses vacances à Ibiza et enfin buteur, Icardi peut assurément voir l’avenir sous un nouveau jour.”

“Malgré un meilleur état d’esprit, le Stade de Reims a concédé sa quatrième défaite consécutive en championnat face à un PSG de nouveau porté par ses stars”, écrit L’Union.

  • Les notes du Parisien pour les joueurs du PSG : Navas 6 Florenzi 5.5 Marquinhos 7 Kimpembe 8 Bakker 6.5 Di Maria 6 Paredes 7 Draxler 7 Neymar 8 Icardi 8 Mbappé 8
  • Les notes de L’Equipe pour les joueurs du PSG : Navas 6 Florenzi 5 Marquinhos 6 Kimpembe 7 Bakker 5 Di Maria 6 Paredes 6 Draxler 5 Neymar 7 Icardi 7 Mbappé 6

Le journal L’Equipe admet que “l’emprise parisienne a été totale, même si cela ne s’est pas traduit au score”. Et on peut lire qu’il y a d’autres satisfactions  : “Le match de Neymar dans une position de relayeur gauche en dépit de nombreux accrochages avec ses adversaires, et les deux premiers buts de la saison d’Icardi, sur deux  services de Mbappé. Au-delà de sa réussite retrouvée, Icardi a été plus mordant dans les duels et plus présent également dans la construction du jeu. Il fallait remonter à l’avant crise sanitaire pour le voir déterminant autrement que par des buts lors d’une partie. Cet élément s’avère non négligeable, alors que la C1 approche et que Paris doit reprendre la tête de la L1. […] Hier, Tuchel a pu aligner pour la première fois cette saison – et la 8e seulement – ses quatre fantastiques. Mais il ne pourra pas le refaire avant plusieurs semaines : Di Maria est suspendu. […] On avait fini peut-être par oublier à quel point Tuchel peut faire preuve d’audace sur certains choix tactiques. Celui de placer Neymar hier dans un rôle hybride de 8-10 dans un 4-3-3 nous l’a rappelé. Dans cette position pas si éloignée de celle qu’il occupe d’ordinaire quand il évolue en soutien d’un attaquant, sa capacité d’accélération a été mise en évidence. En s’éloignant de la densité,  Neymar a pu prendre de la vitesse et déclencher ses fameux slaloms. Dans ce positionnement, quand il fut trouvé entre les lignes, le crack régala aussi par son sens de la passe. Enfin, cette position hybride responsabilise Neymar en phase défensive.”

“Paris a-t-il pensé que ce serait trop facile, hier soir, après son début de match plein  ? Tuchel le pensait en tout cas en quittant Reims. Ces prochains jours, il aura un autre sujet majeur en tête : celui du mercato, qui se termine dans une semaine. Le temps presse pour que le PSG se renforce”, ajoute le journal sportif.

Dernier point, vendredi soir il y aura un PSG/Angers. A Paris, la jauge est passée de 5 000 à 1 000   personnes. Mais à priori le PSG ne fera pas le choix du huis clos. Le président al-Khelaïfi souhaitant que son club accueille quand même du public. Reste à savoir si ce chiffre de 1 000 englobera le personnel accrédité pour le match ou pas.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée