psg 27 septembre 2020

Revue de presse PSG : Reims, Icardi, Sarabia, Quatre fantastiques…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 27 septembre 2020, jour de match à Reims (21h/Téléfoot) comptant pour la 5e journée de Ligue 1. Un match sans Layvin Kurzawa (suspendu), Juan Bernat, Thilo Kehrer (blessés) ni Gana Gueye, trop juste et forfait après avoir été touché à la cheville gauche dimanche dernier.

Le Parisien constate que Thomas Tuchel “dispose du choix du roi : celui de pouvoir attaquer la partie avec un carré d’as, Di Maria-Mbappé- Icardi-Neymar, dans son jeu.” Et ce n’est pas si courant : “Depuis que Tuchel s’est ponctuellement converti au 4-4-2 en décembre dernier, ces quatre-là n’ont débuté que… 7 rencontres tous ensemble (24 buts inscrits). […] Hier, pourtant, Tuchel ne semblait pas encore certain de profiter de cette incroyable main. […] Muet depuis cinq matches, Icardi doit retrouver au plus vite le chemin des filets pour ne pas voir ses certitudes s’envoler davantage. Et c’est évidemment plus facile de le faire entourer du trident Neymar-Di Maria-Mbappé que du banc de touche.”

Mauro Icardi “est revenu comme il a fini la saison passée : sans marquer. En déficit physique mais sans concurrence réelle, l‘avant-centre du PSG est au point mort”, commente L’Equipe. “En grattant, on s’aperçoit que le peroxydé des Quatre Fantastiques de l’automne dernier n’a guère été décisif dans les grands rendez-vous”. Thomas Tuchel “n’aurait d’ailleurs pas été très chaud pour la levée de son option d’achat, contrairement à Leonardo qui y a vu une bonne opportunité en grattant une quinzaine de millions sur son prix initial.

Le journal sportif élargi la cible à Pablo Sarabia, “décevant depuis plusieurs semaines.” Et on lit qu’après “une année d’adaptation bien réussie, il peine à gérer ce statut de  super sub . Dans ses échanges réguliers avec Tuchel, Sarabia a insisté sur ses difficultés à retrouver notamment des repères physiques pour être immédiatement performant. Conscient de ne pas pouvoir demander plus de temps de jeu compte tenu de la présence des Quatre Fantastiques, il se veut confiant quant à sa capacité à surmonter cette période. Bien intégré dans le vestiaire, heureux à Paris (il parle déjà bien le français), Sarabia n’a pas songé à quitter la capitale cet été.”

Enfin, concernant Marcin Bulka, il va prolonger son contrat jusqu’en 2025 avant de partir en prêt, probablement en 2e Division espagnole. C’est ce que rapporte L’Equipe.

Pour L’Union, le Stade de Reims doit ce soir “viser la lune face aux étoiles” du PSG. Cela malgré la “spirale négative” de trois défaites en Ligue 1 et l’élimination en Europa League. “L’attaque cristallise les maux pour n’avoir inscrit que deux buts en quatre matches officiels”. Mais le journal local rappelle que Reims reste sur deux victoires en Championnat contre le PSG.

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée