Arpinon : “J’aurais aimé faire un match avec le PSG à 11 contre 11”

Jérôme Arpinon – entraîneur de Nîmes – n’a pas caché la différence de niveau entre les deux équipes opposées ce soir et a expliqué que ses joueurs avaient essayé de maintenir l’écart d’un but le plus longtemps possible afin d’essayer d’obtenir un résultat en fin de match, sans réussite.

Il y a quand même un écart entre les deux équipes, ça c’est évident. On a essayé de conserver le retard d’un but le plus longtemps possible pour tenter quelque chose. Malheureusement, on prend le second, note Arpinon pour Téléfoot. Il ne fallait pas prendre de valise, et on l’a prise. Mais à 10 contre 11 c’est très compliqué face à une équipe comme celle-là. L’idée était d’éviter qu’ils relancent proprement, en les mettant sous pression. On a cette qualité-là, en les pressant haut. Mais ils ont la maîtrise technique, et toujours la passe qui fait mal.”

Frédéric Arpinon est enfin revenu sur le tournant du match, le carton rouge de Loïck Landre. “C’était de maladresse, il n’avait pas voulu faire mal aux joueurs. On essaye de défendre debout, mais le rouge y est car c’est un excès d’engagement. L’arbitrage était correct. À 10, on a été pénalisés. C’est le gros regret de la soirée. Mais je ne vais pas taper sur le joueur. J’aurais aimé faire un match avec Paris à 11 contre 11, c’est un peu de notre faute.

À propos Guillaume De Freitas