Navas : “Si vous voulez bien faire votre travail, vous devez toujours être concentré”

Après de nombreuses années d’incertitudes et d’échecs au poste de gardien de but, le PSG a enfin trouvé son portier idéal en la personne de Keylor Navas. Titulaire indiscutable et indiscuté, l’international costaricien (91 sélections) a grandement participé à la belle saison 2019-2020 des Rouge et Bleu avec un quadruplé national et une finale de Ligue des champions. Et avant la rencontre face à Manchester United en C1, Keylor Navas a accordé un long entretien à El País. Extraits choisis.

La reprise de la C1 après la défaite face au Bayern Munich

Navas : “Il y aura toujours une exigence la saison suivante, quel que soit les résultats de la précédente. Si on gagne, on nous demandera de gagner à nouveau et si on perd, on nous demandera de gagner.”

Quelles différences entre la préparation d’une finale avec le Real Madrid et le PSG ?

Navas : “C’est la même chose (…). J’ai affronté toutes les finales de la même manière (il en a remporté 3 avec le Real Madrid, ndlr), la même envie et la même responsabilité, quelque soit le club. Je pense que le plus important pour moi est de ne pas écouter ce que les gens disent. Tout le monde voit les choses de l’extérieur et d’un point de vue très différent de celui des joueurs de football, qui ont de l’expérience à l’intérieur d’un groupe.”

Les améliorations dans le groupe

Navas : “Il a fallu lutter contre les fantômes du passé, les matches éliminatoires perdus, et je crois qu’aujourd’hui ces barrières ont été brisées. Le joueur sait qu’il peut aller plus loin. Je pense aussi que nous allons aborder cette Ligue des champions de manière différente : tout le monde sait ce que c’est qu’arriver en finale et je pense que cela nous aide beaucoup.”

Un changement après la qualification face à Dortmund ?

Navas : “Oui, il y avait beaucoup de tensions à Paris avec tout ce qui s’était passé avant (les éliminations, ndlr). Il y avait beaucoup de stress parce qu’il pouvait se passer la même chose. Mais nous savions et nous avions toutes les armes pour renverser ce résultat (défaite 1-2 à l’aller à Dortmund) et nous l’avons fait. Cela nous a donné beaucoup de joie et nous a beaucoup motivé pour la suite.”

En tant que gardien de but, un poste solitaire, est-ce plus difficile de se concentrer sans public ?

Navas : Honnêtement, je n’y avais même pas pensé. Je préfère jouer dans un stade plein, c’est logique, le football est plus beau comme ça. Mais maintenant, mes coéquipiers m’entendent davantage. Quand je leur parle, c’est plus facile d’être entendu. Vous pouvez crier encore moins. Si vous voulez bien faire votre travail, vous devez toujours être concentré (….) Ce n’est pas plus difficile pour moi de jouer comme ça (dans un stade à huis clos).”

À propos Murvin Armoogum