PSG 27 octobre 2020

Revue de presse PSG : C1, Turquie, Gueye, Kehrer, onze probable, fatigue…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mardi 27 octobre 2020, veille de match européen à Istanbul contre Başakşehir en pleine crise diplomatique entre la France et la Turquie. Heureusement, le public étant restreint à 300 spectateurs, “les risques de débordement paraissent limités”, rapporte L’Equipe. “Si l’hypothèse d’un report du match a pu circuler, l’UEFA confirmait encore hier soir que le match était maintenu à la date et à l’horaire prévus. D’ailleurs, les premiers membres du club de la capitale sont, comme à leur habitude, arrivés sur place dès hier, notamment ceux en charge de la sécurité.”

On le sait, la liste des absents sera une nouvelle fois longue : Julian Draxler (ischiojambiers), Marco Verratti (cuisse), Juan Bernat (genou), Mauro Icardi (genou) et Leandro Paredes (ischio-jambiers) n’ont pas participé à l’entraînement collectif “même si les deux derniers ont repris le travail individuel”, lit-on dans le journal sportif. “En revanche, les nouvelles sont encourageantes pour Idrissa Gueye (ischiojambiers) et Thilo Kehrer (adducteurs). Les deux joueurs se sont entraînés normalement et ils peuvent espérer être dans le groupe, même si la tendance était à ne pas précipiter leur retour et qu’ils seraient au mieux remplaçants. Suspendus en L1, Di Maria et Kurzawa font leur retour. Marquinhos et ses coéquipiers effectueront une ultime séance en fin de journée sur la pelouse du stade Fatih-Terim.” L’équipe probable du PSG selon L’Equipe : Navas – Florenzi, Marquinhos ou Danilo Pereira, Kimpembe, Kurzawa – Herrera, Danilo Pereira ou Marquinhos, Rafinha – Di Maria, Neymar, Mbappé.

“Le PSG n’a pas encore abordé le quart de sa saison qu’il présente des signes de fatigue mentale et physique, alors qu’il se rend en Turquie. Mbappé pointe du doigt cette inquiétude”, commente Le Parisien. “Dans mon esprit, et nous sommes plusieurs à le ressentir, ce n’est pas une nouvelle saison. C’est comme si c’était la continuité de la dernière. Pour moi, on est au 60e match de la saison, pas au 9e.” Kylian Mbappé pose, auprès du site officiel du PSG, des mots sur les maux. Sur ce sujet, même les violons de Leonardo et Tuchel s’accordent. […] Après la pause liée à la crise sanitaire, le PSG a retrouvé l’entraînement le 22 juin, soit environ dix jours avant une reprise «classique» d’avant-saison. La grande différence réside dans le contenu de la préparation physique et mentale. Car le groupe ne visait pas le début de saison mais bien la conclusion de l’exercice précédent, avec deux finales de Coupes et la Ligue des champions. Le 24 août, au lendemain de la finale européenne perdue, les Parisiens étaient officiellement en vacances… Mais pas pour longtemps. Une semaine pour Mbappé et Kimpembe avant de retrouver les Bleus. Dix jours pour Neymar ou les Sud-Américains, perturbés par le coronavirus. “Tout ceci est un énorme casse-tête pour les clubs, réagit Raphaël Fèvre ancien préparateur physique du PSG. Chaque joueur réagit en plus de manière différente. Le psychologique et le physique sont étroitement liés. Il faut être très à l’écoute de chacun.”

À propos Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters