OpinionPSG News

Alonzo : “La structure de l’effectif n’est pas assez costaud pour pallier deux ou trois absences”

Après une saison 2020-2021 marquée par une place de dauphin en Ligue 1, une demi-finale de Ligue des champions et des victoires en Coupe de France et Trophée des Champions, l’heure est au bilan pour le PSG. Si le club de la capitale pourra s’appuyer sur certains joueurs cadres pour la saison prochaine, les dirigeants parisiens devront renforcer l’effectif à certains postes défaillants. Et pour l’ancien gardien des Rouge et Bleu – Jérôme Alonzole manque de plan de jeu et la faible qualité du banc de touche sont des facteurs qui peuvent expliquer la saison mitigée du PSG.

Je pense qu’il faut réfléchir à une structure d’effectif qui fasse en sorte que dès que vous avez deux absents, vous ne soyez pas en danger. Cette année, dès qu’il n’y avait pas la colonne vertébrale à Paris ou qui leur manquait deux joueurs, l’équipe était en difficulté contre n’importe quels types d’équipes. Les autres années, ils étaient en danger contre les gros. Cette année, Paris avait un plan : c’était Navas, Mbappé-Neymar et Marquinhos, qui est l’un des meilleurs défenseurs en Europe. Quand il y en a un qui n’était pas là, c’était compliqué. Je pense que la structure de l’effectif n’est pas assez costaud pour pallier deux ou trois absences. Or dans ces contextes particuliers, il y a souvent deux ou trois absences. Le banc du PSG me paraît parfois extrêmement faible. Après, on peut avoir un débat pendant quatre heures sur le fond de jeu”, a commenté Jérôme Alonzo dans L’Equipe d’Estelle. “Le plan du PSG depuis quelques années c’est Neymar, Mbappé et Navas en plus qui apporte des points. Mais on ne peut pas s’en sortir s’il n’y a que ça. Huit défaites et ils ont juste battu Lyon (dans les confrontations directes, ndlr). Saison ratée ? Plutôt oui, parce qu’il n’y a pas que le foot, il y aussi les choix forts qui n’ont pas été payants, et ça depuis le retour du Final 8. Donc forcément à un moment donné dans le très haut niveau, tu payes des choix, des erreurs et les préparations. Tu payes plein de choses, tu perds d’un point à l’arrivée et tu aurais même pu être champion avec 8 défaites. Saison ratée mais frustrante surtout. S’il faut ça pour mettre un gros coup de booster, tant mieux.”

Bouton retour en haut de la page