BlogsPSG News

[Blog] En cas d’élimination, qui sera désigné coupable ?

Ce Chelsea/PSG, c’est le genre de rencontre qui coupe le souffle, ce genre de match qui occupe les esprits les heures avant le coup d’envoi. De bonnes ondes semblent monter de Paris, malgré le 1-1, staff, joueurs et supporters y croient. Si le pire n’est jamais certain, il est possible. Alors, livrons-nous à un petit exercice avant le verdict final. Qui sont les responsables désignés d’avance en cas d’échec. Faisons le casting de ceux qui sont dans le viseur et qui n’auront pas d’immunité en cas de souci.

Ce Chelsea/PSG va faire couler de l’encre, elle pourrait être teintée de rouge. Pour qui ?

Ils jouent gros

Evidemment, Laurent Blanc, qui, après quelques semaines de répit, serait jeté en pâture. Aucun scénario ne pourra sauver l’entraîneur en cas d’élimination… Même un arbitrage défavorable ne sauverait pas le technicien français puisque José Mourinho a mis la pression sur l’arbitre en conférence de presse. On dirait alors que l’ancien sélectionneur français s’est fait croquer par son homologue portugais.

Salvatore Sirigu peut être montré du doigt s’il encaisse au moins un but. Certains observateurs affirmaient ces derniers jours qu’il n’était pas au niveau d’un club candidat à la victoire finale. Si Thiago Silva est redevenu “monstrueux”, on sent bien que certains de ses détracteurs sont disposés à reparler de faiblesses “d’ordre personnelle”. Annoncé titulaire, certains ont visiblement oublié les qualités de Thiago Motta. S’il débute et qu’il n’y a pas de qualification au bout, il sera dans le même bateau que son entraîneur. Comme le PSG doit absolument marquer ce soir à Stamford Bridge, le trio offensif ne pourra éviter les critiques si l’efficacité n’est pas là. Edinson Cavani, Zlatan Ibrahimovic et Javier Pastore, pour des raisons diverses, n’y échapperont pas si Courtois brille.

Alors, l’ensemble de ces joueurs ne seront pas visés en cas d’élimination. Entendons-nous bien. Mais ceux-là sont dans le viseur d’observateurs comme de supporters.

Ils sont relativement “tranquilles”

Certains joueurs se verront pardonner même s’ils manquent le rendez-vous de Stamford Bridge. Parce qu’ils sont jeunes, performants et en devenir : Marquinhos et Marco Verratti. Parce qu’ils donnent, sont fiables et qu’ils n’ont pas le statut de cadre : Maxwell et David Luiz. Parce qu’il a une importance nationale et donc une forme d’immunité : Blaise Matuidi.

Vous l’aurez compris, nous avons utilisé le onze annoncé (Sirigu, Marquinhos, T.Silva, D.Luiz, Maxwell, Verratti, Motta, Matuidi, Pastore, Cavani, Ibrahimovic) pour classer en deux catégories.

Bouton retour en haut de la page