OpinionPSG News

Djellit : “Je ne suis pas là pour insuffler de la peur mais il faut être rationnel”

Demain soir, le PSG sera au Camp Nou pour y défier le FC Barcelone dans le cadre des huitièmes de finale de l’UEFA Champions League. C’est le moment d’exprimer des ressentis, de se projeter, de regarder dans les boules de cristal. Selon le journaliste Nabil Djellit, l’affaire s’annonce bien mal pour le Paris Saint-Germain.

“Je ne suis pas là pour insuffler de la peur mais à un moment il faut être rationnel. Si Manchester City ou le Bayern perdent un crack, ça rééquilibre les forces. Parce que ce sont des collectifs très puissants. Le PSG, dès qu’il a croisé des collectifs puissants, même avec Neymar, il a été débordé. Leipzig, Manchester United ça ne s’est pas joué à grand chose… OK, le Barça a une défense de Ligue 1, on peut dire ça… mais elle n’aura pas en face d’elle Neymar ou Di Maria. On n’en parle pas assez. Parce que quand Neymar n’est pas là, Di Maria arrive à se sublimer et à porter l’équipe. Pour moi, ces absences sont doublement impactantes. Mbappé, il peut faire des différences, il peut casser des reins. Il faudra qu’il soit efficace. Mais il aura moins de situations sans Neymar. Et puis, il y a Lionel Messi. OK, il s’est fait dévaster par le Bayern. Mais Munich c’est une machine de guerre incroyable”, a commenté Nabil Djellit lors de l’EDS. “Et puis l’absence de Neymar, elle n’impacte pas que le jeu du PSG mais aussi le mental de ses partenaires. Sans lui, ils savent qu’ils sont moins forts et cela ça entre en ligne de compte.”

Bouton retour en haut de la page