OpinionPSG News

[ITV CS] Vincent Guérin : “Il y a eu de l’anxiété et de la crainte face à Manchester City”

On ne présente plus le joueur, Vincent Guérin fait partie des historiques du PSG. Depuis 2002, il dirige sa société « Vincent Guérin Sports », une agence de communication qui organise des événements autour du sport. Il travaille beaucoup avec le PSG. Il est également la figure de proue de Pronostip, un site dédié au conseil en paris sportifs. Entretien avec l’ancien milieu de terrain international quiva  fait partie des équipes du PSG qui se rapprochent le plus de celles vues avec QSI.

Canal Supporters : Vous qui avez connu ces matches couperets européens, comment peut-on expliquer ce manque d’intensité ou d’envie face à City ?

Vincent Guérin : Il n’y a pas toujours d’explications. Les ingrédients, à savoir la concentration, l’agressivité et l’intensité de jeu, n’y étaient pas. On l’a vu tout de suite au Parc des Princes où d’entrée Agüero passe devant David Luiz, il y carton jaune et suspension. Cette action résume la double confrontation. Le manque d’envie ? Les médias ont dit que c’était un tirage facile, que la qualification était en poche. Il y a eu de l’anxiété et de la crainte chez les joueurs. C’est mon sentiment. Il faut savoir gérer émotionnellement. Les leaders n’ont pas su tirer l’équipe vers le haut et se surpasser au niveau mental.

CS : Vous avez joué 6 ans au PSG, vous avez connu des transitions au sein de l’effectif… On entend que le PSG est à la fin d’un cycle, est-ce votre sentiment et si oui comment effectuer une bonne transition ?

Vincent Guérin : C’est le recrutement qui doit être bon, avec les bons profils de joueurs. A notre époque, il y avait une ossature avec des leaders dont je faisais partie. Il doit y avoir un relais, un cap donné avec des joueurs qui l’intègrent. Il y aussi un objectif à donner. Il faut garder de la stabilité, c’est important.

CS : Laurent Blanc a évoqué un effectif trop juste, à étoffer, quel est le bon équilibre quantité/qualité ?

Vincent Guérin : Il n’y a pas de vérité, avec les blessures et les suspensions. Il y a un delta assez fort avec les compétitions. Malheureusement, cette année il y a eu des blessés et des suspendus au mauvais moment. Il y a peut-être aussi des joueurs âgés, ça c’est plus compliqué pour tenir et garder l’intensité dans les compétitions européennes.

CS: Conserver Blanc, cela peut-il entraîner des départs de joueurs comme Marquinhos ou Lucas? Ceux qui ne sentent pas la confiance du coach ?

Vincent Guérin : Ils veulent jouer. Cela prouve que la motivation chez les joueurs est intacte! L’entraîneur fait des choix, c’est partout comme ça. C’est toujours très compliqué de trouver le bon dosage. Ce sont de jeunes joueurs à fort potentiel, ils sont intéressants pour le PSG. Tout le monde ne peut pas jouer, cela fait partie de la vie d’un groupe… Avec des déçus. L’important c’est le présent et ne pas fuir la concurrence. Les joueurs de haut niveau se battent pour accroître la concurrence et gagner une place de titulaire, cela fait partie du jeu. C’est l’excellence, tout simplement.

CS : La Ligue 1 est-elle du niveau des championnats portugais, hollandais ou belge ?

Vincent Guérin : On en est pas loin oui… Le niveau s’affaiblit depuis 15 ans. Cette année, l’écart est monstrueux! Je n’ai jamais vu ça. Techniquement, il y a un fossé énorme entre le PSG et les autres en Ligue1… Si je prends encore du plaisir en voyant les matches du championnat de France? Ça dépend… Il n’y a plus de rivalité, c’est frustrant,  on sait ce qu’il va se passer à l’avance.

Bouton retour en haut de la page