Ligue 1PSG News

La LFP veut au moins un fixe de 600 M€/an en droits TV

Oublié le 1.153 milliard d’euros par saison de la période 2020-2024 décroché par la Ligue de football professionnel (LFP) en termes de droits TV. L’euphorie de mai 2018 a cédé la place à la désillusion. La crise sanitaire et le fiasco Mediapro ont terrassé la Ligue 1. Il faut maintenant commencer à reconstruire et définir un nouvel horizon jusqu’en 2024. Hier, la LFP était en AG. Maxime Saada, le président de Canal Plus, s’est adressé en visioconférence à ses membres pour les rassurer et se présenter comme le meilleur partenaire pour revaloriser le produit L1. C’est ce que rapporte L’Equipe. L’idée, c’est que Canal Plus ait les deux meilleures affiches chaque journée (samedi après-midi et dimanche soir) et qu’un partenaire complète l’offre (DAZN, beIN Sports ou un chaîne de la LFP). Selon les informations du média sportif, avec un combo Canal Plus, beIN Sports et Free pour les droits mobiles, “la LFP recevrait, la saison prochaine, un tout petit peu plus de 500M€ de fixe et éventuellement autour de 60M€ de bonus. Avec une légère montée en puissance qui permettrait de recevoir un peu moins de 600M€ de fixe lors de la troisième année de contrat (2023-2024) et un peu plus de 100M€ de bonus.” Pour la LFP, c’est insuffisant. Il faut au moins un fixe de 600M€ par an lors des trois prochaines saisons. Et avec des bonus. Prochaine épisode dans le dossier des droits TV, la décision de l’Autorité de la concurrence dans quelques jours en ce qui concerne le conflit qui oppose Canal Plus à la LFP.

Bouton retour en haut de la page