PSG News

La revue de presse PSG

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mardi 3 mars 2015.

“Demain soir, l’entraîneur parisien sera ainsi privé de cinq éléments. Quatre d’entre eux sont blessés (Aurier, Cabaye, Lucas et Thiago Motta) et un cinquième, et non des moindres, Ibrahimovic, purgera son second match de suspension. Autant le dire tout de suite, la marge de manoeuvre de Blanc est assez limitée. Il doit composer avec seulement quinze joueurs de champ et une incertitude majeure : le retour à la compétition, ou non, de Thiago Motta. Il lui faudra dans les prochains jours recouvrer l’intégralité de ses moyens physiques et athlétiques, écrit Le ParisienBlanc doit-il offrir au onze de départ pressenti à Stamford Bridge un dernier galop d’essai face aux modestes Lensois, 19es du championnat ? Ou, au contraire, mettre au repos le plus de titulaires possible juste avant la rencontre majeure de Ligue des champions ? En fait, tous les signaux convergent vers la seconde option. (…) La présence de Monaco, authentique bête noire du PSG depuis plusieurs saisons, qui plus est dans un match à élimination directe, devrait pousser l’entraîneur parisien à déployer ses meilleurs atouts. Viendra ensuite, face à Lens, le temps de la récupération pour des joueurs comme Cavani, Matuidi, Verratti ou David Luiz. C’est en tout cas le plan de bataille le plus probable.”

“Le positionnement de David Luiz au milieu fonctionne déjà bien. Désormais, seul un retour en très grande forme de Motta pourrait inciter Laurent Blanc à replacer le Brésilien en charnière à Chelsea, estime L’Equipe. À neuf jours du match retour de Stamford Bridge se pose la question de l’installer définitivement à ce poste éminemment stratégique dans le système de Laurent Blanc. Hyper agressif à l’aller face aux Blues et Cesc Fabregas, qu’il avait pour mission de neutraliser,il a été beaucoup moins en danger face au milieu de terrain de l’ASM. L’abattage personnel du stoppeur converti est cependant resté le même avec un volume de jeu impressionnant. (…) D’autant qu’avec une moyenne de 108 ballons touchés lors des deux matches, David Luiz caracole en tête de son équipe, adossé à un taux de réussite intéressant au niveau des passes (89 %). Or c’est justement sur ce secteur technique que les avis divergent. Le jeu de Laurent Blanc, basé sur la possession de balle et la multiplication de combinaisons, correspond mieux aux qualités de Motta qui fut remarquable la saison dernière.”

 

Bouton retour en haut de la page