PSG News

La revue de presse PSG : Ibrahimovic, FFF, Cabaye, David Luiz…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce mardi 17 mars 2015.

“Jeudi noir en perspective pour Zlatan Ibrahimovic. Les commissions de discipline de l’UEFA et de LFP vont se pencher simultanément sur le cas de l’attaquant du PSG, exclu mercredi dernier à Chelsea pour un tacle dangereux et coupable de propos injurieux envers un arbitre dimanche soir à Bordeaux. La star du PSG, qui risque trois ou quatre matchs de suspension, a renouvelé hier ses excuses aux Français dans une vidéo, sans un mot en revanche pour les arbitres, résume Le ParisienSi l’instance européenne devrait statuer sur un voire deux matchs de suspension, la sanction de la commission de discipline de la LFP pourrait être beaucoup plus lourde. En effet, les insultes d’Ibrahimovic à l’endroit de Johan Hamel, le quatrième arbitre de Bordeaux – PSG, ne laissent guère de place à l’interprétation. En vertu du règlement disciplinaire de la FFF, la star scandinave du PSG risque quatre matchs de suspension pour propos grossiers ou injurieux tenus envers un officiel en dehors de la rencontre, et trois matchs de suspension si la commission retient simplement le caractère blessant. Ce qui serait très surprenant. (…) Zlatan Ibrahimovic devrait être avisé de son éventuelle sanction le 9 avril, et être disponible pour les quatre prochaines rencontres du PSG, dont Marseille, Saint-Etienne et la finale de la Coupe de la Ligue face à Bastia. (…) Ibra pourrait être sanctionné par son club. Le PSG pourrait lui infliger une amende”.

“En dépit du refus de la FFF de reporter sa demi-finale de Coupe de France, le PSG espère encore obtenir gain de cause. Hier, la direction parisienne a contacté son homologue stéphanoise afin de savoir si elle accepterait une autre date, ajoute le quotidien francilien. Parallèlement, le PSG a aussi sollicité la Ligue. Les trois parties travaillent sur un report au 28-29 avril. A ces dates doivent normalement se tenir PSG – Metz. Le dernier mot reviendra à la Fédération”.

“Surtout ne pas enterrer trop vite l’icône. Zlatan Ibrahimovic, revenu d’une blessure délicate au talon, reste le buteur XXL de la L 1, le rêve de toutes les équipes. À Paris, aucune concurrence ne peut égratigner son statut d’indiscutable. Ce ne sont pas les performances de Cavani et de Lavezzi ou les entrées de Bahebeck qui vont lui causer le moindre souci, écrit L’EquipeMais il y a les chiffres et l’attente. On espère plus d’une star payée 15 millions. (…) un club aussi ambitieux ne peut s’affranchir d’une réflexion sur l’avenir de leur collaboration. Ses attitudes sur un terrain, son manque d’implication pourraient poser problème en fonction des choix de jeu de l’entraîneur. Ibra, dont le contrat court jusqu’en 2016, a toujours évolué au très haut niveau, et peut commencer à être usé physiquement. Il est évident qu’un Ibra sur le déclin poserait quelques soucis dans une équipe… (…) Efficacité en berne et comportement litigieux, d’une formule assassine, on signerait l’acte de vente. Il s’agit pourtant d’être raisonnable. Zlatan Ibrahimovic, trente-trois ans, a signé un nouveau contrat en début de saison dernière qui l’emmène jusqu’en 2016. Le fair-play financier n’offre aucune latitude au PSG pour prendre un nouvel attaquant de sa dimension à l’intersaison.”

“David Luiz et Yohan Cabaye ont passé des examens médicaux qui ont visiblement rassuré le staff de l’équipe, peut-on également lire. L’IRM a révélé une lésion légère qui ne devrait pas empêcher David Luiz de tenir sa place contre Marseille, le 5 avril, s’il suit le protocole de soins idoine et ne se rend pas à sa convocation avec la sélection brésilienne. (…) Yohan Cabaye a un petit espoir d’être sur pied pour le déplacement à Marseille, même si, dans son cas, cela reste à confirmer.”

“Longtemps, la France a tout pardonné à Zlatan Ibrahimovic, récemment entré au musée Grévin, mais cette fois, son dérapage verbal — “pays de merde” — a suscité une vive polémique, venue se greffer sur la saison pourrie d’une star qui approche de la fin de son règne à 33 ans” publie l’AFP.

Bouton retour en haut de la page