OpinionPSG News

Le PSG c’est de “l’arrogance sans grandeur” lance un journaliste du Mundo Deportivo

“PSG = Prepotencia Sin Grandeza” (Arrogance sans grandeur). C’est le titre de l’édito de Xavier Bosch dans le journal sportif catalan Mundo Deportivo. Six jours avant le Barça-PSG le ton monte un peu plus. Avec une tonalité victimaire en Catalogne sur un soi-disant manque de respect. Voici en brut le propos du journaliste.

“Neymar a été le premier. Le premier à regretter d’avoir quitté le Barça pour être le leader au PSG, un club avec tous les honneurs en France mais sans relief parmi les lauréats européens. Il a pleuré pour revenir au Barça, écrit Xavier Bosch dans le quotidien sportif. “Une fois qu’il a intégré qu’il ne pouvait pas retourner au Barça, Neymar a été à nouveau le premier. Le premier au PSG à dire que l’année prochaine il devait à nouveau jouer avec Messi. A Paris, bien sûr. Il l’a dit le 3 décembre, après le match contre United. C’était la première fois que Messi devenait une recrue potentielle du PSG. Seulement deux jours après, Nasser Al-Khelaïfi, le patron au pouvoir avec le chéquier du Qatar, a hésité sur cette bombe. Dans une interview télévisée, ils lui ont demandé: “Savez-vous si Messi va venir au PSG?” Et il a répondu «Je ne peux pas en parler», avant d’éclater de rire. Il a même dit qu’à ce moment précis, il était à Barcelone… Face à l’agitation créée, il a dû envoyer un SMS au journaliste pour préciser qu’il s’agissait d’une blague et qu’en réalité, il était à Londres. Cela pourrait être une façon amusante de se venger de ce Barça qui, au cours des 7 dernières années, avait tenté de recruter un lot de stars du PSG. Il avait tenté Thiago SilvaMarquinhosVerrattiRabiot ou Di Maria. Et, bien sûr, Neymar. La réponse était toujours la même: au Barça, non. Et une semaine seulement après la blague inappropriée de Nasser, le tirage au sort de la Ligue des champions a déclenché un battage médiatique avec une confrontation entre le Barça et le PSG. Au moment du tirage au sort, tous les experts ont estimé que les Parisiens étaient pratiquement qualifiés. Depuis, le Barça de Koeman a grandi et le PSG commence à comprendre le couplet de Pochettino. À partir de là on pouvait penser que le feuilleton Messi serait mis de côté, par respect. Mais loin de l’esprit sportif attendu, tout le monde a commencé à parler de l’avenir de Leo en France. Paredes a parlé, Di María s’est excité, Verratti s’est mouillé et même Pochettino a évoqué la possibilité de signer le meilleur joueur du monde. Logiquement, la presse française a été enthousiaste. Certains ont même dit que la famille Messi étudiait la langue de Molière. Et France Football a réalisé un photomontage spectaculaire pour sa couverture. Il est possible que le PSG élimine le Barça. Il se peut même que Messi joue à Paris la saison prochaine. Koeman et les trois candidats à la présidence du Barça ont fait preuve de caractère et de détermination pour mettre fin au manque de respect du PSGUn club qui veut être si grand, mais qui dans cet épisode a eu trop d’arrogance et a manqué de “grandeur”. Il semble incroyable qu’ils ne soient pas eux-mêmes plus prudents avec le précédent qu’ils ont vécu. Après le 4-0, on se souvient de cette vidéo de Verratti, Matuidi, Meunier et Draxler se moquant du Barça en mangeant une pizza. Ce fût le début du 6-1, la plus grande remontada de l’histoire de la Ligue des champions. Ça. Un respect pour le Barça.

Bouton retour en haut de la page