PSG News

Lille-PSG : Kombouaré sent un match difficile

Dès la deuxième journée de championnat, le PSG doit se retrousser les manches avec un déplacement périlleux à Lille. Toutes les déclas autour de ce premier vrai test.

Le PSG passera demain un premier vrai test dans son début de championnat. C’est en effet un déplacement à Lille qui attend les Rouge&Bleu, face à une équipe qui ne leur réussit que rarement à l’extérieur. Tout le monde a encore en tête le cinglant 3-1 subi l’année dernière à le reprise du mois de janvier. Antoine Kombouaré n’a pas oublié non plus ce revers et attend une meilleure prestation de ses joueurs : “C’était la première rencontre de la phase retour. Nous avions réalisé un bon stage et avions le sentiment d’avoir bien bossé. On pensait s’appuyer sur ce match-là pour repartir de plus belle. C’est un match qui nous avait fait beaucoup de mal. Au-delà du résultat, on était passé à côté de notre sujet. Il faut se servir de ça pour ne plus répéter ce genre de performance”, admet le coach parisien sur PSG.fr.

Les plus optimistes, pourtant, rétorqueront que c’est sans doute le meilleur moment d’affronter les Dogues alors que l’équipe nordiste ne semble pas complètement prête (Gervinho et De Melo n’auront joué respectivement que 25 et 37 minutes contre Rennes). Le souvenir d’une belle victoire au Parc 3-0 en début de saison dernière est lui aussi encore dans toutes les mémoires, néanmoins, Antoine Kombouaré s’attend à un match très difficile : “je jugerai mon équipe après cinq matches. J’aurai alors une idée plus précise de la valeur de mon groupe. C’est tout de même vrai que la rencontre face à Lille est intéressante, surtout dans la position qu’on occupe aujourd’hui. On a préparé au mieux ce déplacement. Maintenant, nous savons que nous allons jouer une équipe redoutable, notamment à domicile vu ses résultats la saison dernière”.

De leur côté, les Lillois espèrent monter en puissance après leur match mitigé contre Rennes. “C’est un bon test à venir contre Paris, le leader du championnat, une formation qui a bien négocié la première journée, qui est une des rares à avoir pu recruter, en prenant Bodmer et Nenê, deux joueurs de bon niveau. On s’attend à un gros match dimanche, admet Rudi Garcia, l’entraîneur du LOSC. À nous de montrer sur notre pelouse, à l’image de la saison passée, que nous pouvons imposer notre jeu. Nous devrons progresser dans notre animation défensive car nous avons concédé trop d’occasions en Bretagne. On doit pouvoir monter en puissance et, si possible, dès dimanche”. (LOSC.fr)

De son côté, Adil Rami, néo-Bleu comme ses partenaires Debuchy et Cabaye, est conscient de la force de son équipe. Il n’en rajoute pourtant pas des tonnes au moment d’accueillir le PSG et de recroiser la route d’Hoarau et Sakho, ses nouveaux partenaires en Equipe de France : “Nous aurons à faire à une très belle équipe de Paris, surtout sur le plan offensif. Ils disposent de bons attaquants qui sautent très haut. Il va falloir “jumper” . En sélection, j’ai d’ailleurs brièvement pu évoquer ce prochain LOSC-PSG avec certains d’entre eux, même si nous avions la tête au match de mercredi. On le sait, les équipes nous craignent et redoutent de venir jouer à Lille. De notre côté, et même si nous restons des compétiteurs, nous ne sommes pas non plus ravis d’accueillir un PSG en forme”. (LOSC.fr)

Un petit coup d’oeil sur les stats suffit à nous faire trembler. Sur les 10 derniers matches disputés dans le Nord, le PSG a ramené 7 défaites et 3 matches nuls. C’est dire la tâche qui attend les joueurs de la capitale.


Bouton retour en haut de la page