fil infos

Lille-PSG : l'avant-match

Antoine Kombouaré considère Lille comme étant meilleur que Bordeaux. Les Lillois veulent effacer la défaite 3-0 du Parc… le match est lancé.

650x299_kombouaréAïe, ça commence mal ! Dans sa conf d’avant-match, le coach parisien Antoine Kombouaré n’y va pas par quatre chemins lorsqu’il s’agit de décrire l’adversaire du jour du PSG, le LOSC de Rudi Garcia. Il n’a sans doute pas tort lorsqu”il affirme sans hésiter que Lille en ce moment est meilleur que Bordeaux : “Il faudra un grand PSG parce qu’on va jouer la meilleure équipe de Ligue 1 du moment. Mais je suis malgré tout optimiste parce que je sais que nous avons les moyens de poser des problèmes aux Lillois. Ils seront revanchards après leur défaite au Parc (3-0) et seront favoris parce qu’il sont devant nous. On a envie d’aller les chercher. Leur série est impressionnante. L’équipe écrase tout sur son passage. Elle a remporté ses six derniers matches de championnat avec vingt-trois buts marqués et trois encaissés. C’est un parcours de rêve. Il faudra prendre ce match comme étant le plus important de la saison. Ne pas s’occuper de ce qu’il va se passer après et rester focalisé sur Lille”.

logo_loscOuais, enfin tout ça n’est pas vraiment rassurant quand on connaît la réelle valeur du PSG, qui depuis le début de saison montre à peu près les mêmes caractéristiques : une incapacité certaine à finir le peu d’actions ébauchées et une fébrilité déconcertante en défense. Inquiétant au moment d’aller rendre visite à l’équipe la plus efficace du championnat devant le but. D’autant que les Lillois n’ont pas oublié la lourde défaite subie au Parc à la fin de l’été (3-0). Franck Beria, défenseur du LOSC, donne le ton (et le ton c’est forcément bon) : “A l’aller nous sommes passés à côté, alors naturellement, nous avons envie de nous racheter. Cet esprit de revanche, il n’est pas tant contre le PSG, mais surtout envers nous même. Nous sommes des compétiteurs. ».
Tous aux abris donc, car si le PSG ne hisse pas son niveau de jeu façon Coupe d’Europe, on risque bien de s’en prendre une bonne. Aux joueurs de nous faire mentir et de se racheter d’un faux pas grotesque à Guingamp. Il en va de l’intérêt de la deuxième partie de saison. Un faux pas à Lille et on pourrait déjà commencer à tout miser sur la Coupe de France en rêvant, une fois de plus, à la saison prochaine.

Le groupe lillois :

Balmont Florent, Béria Franck, Butelle Ludovic, Cabaye Yohan, Debuchy Mathieu, Dumont Stéphane, De Melo Tulio, Emerson, Frau Pierre-Alain, Hazard Eden, Landreau Mickael, Mavuba Rio, Obraniak Ludovic, Rami Adil, Souaré Pape, Touré Larsen, Vandam Jerry, Vittek Robert.

Le groupe parisien :

APOULA Edel, ARMAND Sylvain, ARNAUD Loris, BOURILLON Grégory, CAMARA Zoumana, CEARA Marcos, CHANTOME Clément, CLEMENT Jérémy, ERDING Mevlut, GIULY Ludovic
GRONDIN Willy, JALLET Christophe, LUYINDULA Peguy, MAKELELE Claude, MAURICE Jean-Eudes, NGOYI Granddi, SAKHO Mamadou, SANKHARE Younousse, TRAORE Sammy

Bouton retour en haut de la page