ArticlesClasicofil infos

L'OM est-il plus fort que le PSG?

Un tour sur le “web olympien” permet de comprendre que les Marseillais se sentent forts, voire intouchables dans ce début de championnat. La concurrence ne semble pas être à la hauteur pour les fans de l’OM qui se voient déjà champions de France en 2011. Et le PSG n’a pour eux aucune chance de les taquiner au classement.

“Six saisons à naviguer dans la deuxième partie de tableau ne s’effacent pas comme ça (…) Nené a apporté un réel plus au PSG mais on a l’impression que le PSG est un club qui est rentré dans le rang, à l’image d’un Parc des Princes nettoyé de ses supporters peut-on lire dans Le Phocéen.

Peut-on affirmer aussi clairement que Marseille est au dessus de Paris?

Oui si l’on regarde dans le rétroviseur. L’OM est champion de France, et finit régulièrement dans les premières places de L1. Ce que le PSG ne fait plus depuis la saison 2003/2004! Une nuance tout de même, le classement de l’IFFHS (reconnu par la FIFA) qui place sur les 12 derniers mois l’OM en 58e position du classement mondial et le PSG à la 64e place. Un écart très limité.

Intéressons-nous maintenant aux effectifs respectifs:

Les gardiens: Mandanda-Andrade d’un côté, Edel-Coupet de l’autre. Les Marseillais semblent un peu mieux dotés dans ce domaine.

Les défenses: C’est peut-être dans ce domaine que la différence existe vraiment. Diawara, Mbia, Heinze et Hilton contre Sakho, Armand, Camara, Traoré pour jouer dans l’axe… rien à dire, l’avantage est pour les olympiens. Sur les côtés, Azpilicueta et Taiwo contre Jallet (ou Cearà) et Tiéné, c’est à l’appréciation de chacun.

Les milieux: Les équipes jouant dans des systèmes de jeu différents, il n’est pas aisé de les comparer. Si l’on compare Makelele, Chantôme, Sessegnon, et Nenê à Cissé, Cheyrou, Valbuena et Lucho, l’avantage pour une équipe ne saute pas aux yeux. C’est l’état de forme du moment qui conditionne la supériorité dans cette ligne.

Les attaques: Erding-Hoarau contre Gignac-Rémy… Là encore, ça se discute. 21 buts la saison dernière pour la doublette parisienne contre 22 buts pour les néo-Marseillais. Ce sont tous des internationaux qui sont encore en devenir, avec des profils différents. Erding et Gignac se ressemblent toutefois. Forts physiquement, ils aiment percuter et frapper. Guillaume Hoarau est un attaquant atypique à la fois par sa taille et sa capacité à orienter le jeu. Loïc Rémy a lui de la graine de Thierry Henry mais il doit encore confirmer.

Les bancs: Habitués maintenant à la Champions League, les Marseillais ont un effectif en conséquence et de meilleure qualité. Paris a fait un petit effort par rapport à la saison précédente mais dispute une compétition supplémentaire. Avantage donc pour l’OM sur ce point.

Le Castrol Rankings donne un avantage indéniable à l'effectif de l'OM puisque Mbia, Lucho, Diawara et Valbuena sont classés avant le premier parisien Erding.

Il semble donc après cette revue d’effectifs que l’avantage est à l’OM grâce à un meilleur secteur défensif. Mais, la différence sur le global n’est pas aussi criante. Aux Parisiens maintenant de nous donner raison!

Bouton retour en haut de la page