Articlesfil infosInterviews

Mamadou Sakho dresse son premier bilan

Le capitaine du Paris Saint-Germain Mamadou Sakho a répondu aux internautes de psg.fr ce dimanche. C’est le moment choisi par l’international français pour faire le point sur la saison en cours. Du championnat à l’équipe de France en passant par le défaite au Vélodrome, le jeune défenseur central se confie et se livre avec honnêteté. Extraits.

 

La première partie de saison
« C’est bien. Nous avons réalisé une belle première partie de saison même s’il est dommage d’être sorti de deux compétitions. On avait vraiment l’effectif et les qualités pour aller plus loin. Après, cela est derrière nous. On ne va pas se retourner, et regarder devant nous. Nous avons encore deux compétitions à jouer, le championnat et la Coupe de France. Cela fait longtemps que l’on n’a pas entendu l’hymne de la Champions League au Parc des Princes, un stade mythique. Se qualifier pour cette compétition est donc le premier objectif. Après, vu les investissements réalisés par les actionnaires et les ambitions du club, il faut viser le plus haut possible. Mais il faut relativiser. La priorité reste d’accéder à la Champions League. On regardera le classement en fin de saison avant de parler de titre. »

La défaite au Vélodrome
“J’ai mal vécu cette défaite. C’est normal, d’abord parce que c’était Marseille. Se prendre une gifle de la sorte fait mal. Après, il faut relativiser. Cela reste un match de championnat avec trois points en jeu. Mais la fierté en a pris un petit coup !”

Carlo Ancelotti
« Tous les entraîneurs sont différents, du premier que j’ai eu à 13 ans à celui d’aujourd’hui. Chacun possède des qualités, des façons de travailler et des convictions. Il faut à chaque fois s’adapter à un nouveau style de jeu et à des manières de travailler. Nous devons nous mettre au service du collectif pour faire avancer le club et se concentrer sur la priorité, à savoir que l’équipe gagne. »

L’équipe de France
“Pour le moment, tout se passe bien en sélection. Je suis en phase d’apprentissage. Je vais avoir 22 ans le mois prochain. J’ai donc encore le temps d’apprendre et d’observer pour un jour, je l’espère, avoir ma place et pouvoir m’exprimer au mieux.”

L’avenir
« Pour le moment, je me sens bien à Paris. Je suis sous contrat jusqu’en 2014. Après, cela se passe entre mes conseillers et les dirigeants du club. Cela dépendra de leurs ambitions et des miennes. Mais pour le moment, tout se passe bien ! »

blankSi tu n’avais pas été footballeur
“Si je n’avais pas réalisé mon rêve d’être joueur professionnel, je pense que j’aurais été… professionnel ! Depuis que je suis petit, je n’ai que ça en tête. Comme je le dis souvent, être professionnel n’était pas un objectif pour moi mais une obligation. J’ai toujours tout donné pour pouvoir y arriver. Mais, à 21 ans, je n’ai encore rien fait. J’ai encore beaucoup de chemin à parcourir.”

En dehors des terrains
“Voir ma famille et mes potes ! C’est ce que j’aime faire le plus en dehors du terrain, rester avec mes amis d’enfance. Je les fréquente depuis que j’ai 6 ans. Je passe aussi beaucoup de temps avec ma famille. D’ailleurs, ma sœur vient d’accoucher ! Ce sont des choses importantes pour moi. Cela m’aide à rester le même.”

Bouton retour en haut de la page