OpinionPSG News

Ménès : “Même face à Lorient, Neymar seul ne suffit pas quand les trois autres de devant sont inexistants”

A Lorient, l’équipe du PSG a eu la cohérence d’être mauvaise dans chacune de ses lignes, et globalement. Si on ajoute un coaching pas forcément inspiré, tout le monde est responsable de la défaite 3-2 chez le 19e de la Ligue 1. Et si c’est un accident, ils sont tout de même nombreux cette saison. Restent les intentions. Et dans ce domaine, Neymar a montré qu’il voulait jouer et gagner. Mais il était un peu seul. C’est ce qu’observe Pierre Ménès.

“L’ouverture du score lorientaise est tout à fait méritée, même si le but d’Abergel est assez chanceux”, commente Pierre Ménès sur son blog Canal Plus. “Et puis, sans dominer le moins du monde son sujet, le PSG a réussi à prendre l’avantage grâce à deux penalties transformés par le seul joueur parisien digne de sa réputation pendant ce match, à savoir Neymar. Il s’est démené, a pris des coups, a tenté des choses… Mais même face à Lorient, Neymar seul ne suffit pas quand les trois autres de devant sont inexistants. Et puis, même si cela ne constitue en aucun cas une excuse, on s’aperçoit que la défense parisienne, la meilleure de Ligue 1 avant ce match, n’est rien quand Navas et Marquinhos sont absents. Le second but lorientais signé Wissa avec encore une fois un contre favorable sur Kimpembé – qui n’était vraiment pas inspiré – a permis aux Bretons d’égaliser. Paris a ensuite commis le péché d’orgueil de vouloir gagner ce match à tout prix et s’est fait prendre sur un contre de Moffi, au bout d’un raid solitaire de 60 mètres pendant lequel Kimpembé n’a jamais pu le rattraper. C’est le cinquième revers du PSG cette saison, soit plus de 20% de défaites. C’est problématique et cela démontre une vraie fragilité. Et quid du coaching de Pocchetino, qui n’a fait rentrer que deux joueurs – dont Rafinha et Kean ne faisaient pas partie ? Voilà une première pierre dans le jardin du technicien argentin…”

Marc Alvarez

Responsable de la publication Canal Supporters
Bouton retour en haut de la page