Champions LeaguePSG News

Müller : “On va attaquer ce match de manière normale”

À la veille du quart de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et le FC Bayern, les deux formations se sont présentées aux traditionnelles conférences de presse d’avant-match. Après Presnel Kimpembe et Mauricio Pochettino pour le PSG, le joueur bavarois, Thomas Müller, a répondu aux questions des médias. Il est notamment revenu sur l’importance de ce match retour après la défaite du match aller (3-2), dans des propos rapportés par RMC Sport.

Concrétiser les occasions ?

Müller : “Il faut être plus efficace. En étant plus efficace, cela devrait être la recette pour la victoire. Mais on est dans la réalité et on ne sait pas comment le match sera. On peut analyser ce qui n’a pas marché à l’aller, on l’a bien fait. Je pense que l’on a pu apprendre pas mal de choses depuis l’aller en attaque comme en défense.”

L’expérience du Bayern et l’état d’esprit du groupe

Müller : “On essaye d’éviter, malgré notre philosophie offensive, de ne pas faire qu’attaquer. On va attaquer ce match de manière normale. Peut-être un peu moins libéré que si on mène dans le match. On va voir si on enchaîne les passes courtes au milieu du terrain. Il faut estimer les risques. Tout le monde sait que l’on veut marquer le plus vite possible mais on ne va pas faire qu’attaquer (…) On a plein de joueurs avec de l’expérience. C’est pareil pour Paris. En jouant beaucoup, on a connu les succès et les échecs. On est souvent plus intellligents dans les moments où on aurait dû marquer et cela n’est pas arrivé. On ne peut pas planifier ces moments-là. Tout peut arriver. L’expérience peut aider à prendre de meilleures décisions que l’adversaire. On ne sait pas comment ce match va se dérouler. Le fait de pouvoir perdre quelque chose qui était presque assuré c’est dur pour l’être humain et on veut faire douter l’adversaire.”

Les espaces laissés à Mbappé au match aller

Müller : “C’est vrai, surtout Mbappé qui est très dangereux. Mais avec notre façon de jouer, c’est normal d’avoir ces espaces. Notre idée, c’est qu’ils ne reçoivent pas le ballon. Il faut gêner le passeur sinon nous aurons un gros problème. À Paris, Neymar et Mbappé restent souvent très haut, ils sont passifs en défense et restent dangereux pour l’adversaire. À nous de prendre les mesures et de bien gérer ce risque. On a aussi besoin d’un peu de chance car on ne peut pas contrôler Neymar, Mbappé ou Di María pendant tout le match. Il faut rabaisser leur probabilité de marquer des buts.”

La motivation du Bayern malgré les problèmes actuels

Müller : “C’est notre job. Le Bayern est à la pointe du football allemand. À la pointe, on trouve souvent les personnes les plus résilientes. C’est notre devoir d’être encore plus fort lors des matches les plus importants. C’est notre tâche de tout donner au sein de l’équipe.”

Bouton retour en haut de la page