Articlesfil infos

Pêle-mêle de réactions après Séville

Nenê (milieu de terrain du PSG)
“Nous sommes arrivés à notre objectif qui était d’aborder le dernier match avec la qualification. On est content. Pour mon but, je reçois un bon ballon de Steph’ (Sessègnon, ndlr). Je fais le contrôle avec ma jambe droite, je le fais bien, même très bien et ça me fait gagner du temps pour frapper, et le ballon est rentré, je suis content. On est rentré aux vestiaires devant et c’était important. Maintenant, on veut aller le plus loin possible, pour le moment cela se passe très bien. On essaie de gagner chaque match, il faut continuer.”

Christophe Jallet (défenseur du PSG)
“On a eu un petit peur quand on s’est fait rejoindre à 2-2, mais on a trouvé les ressources nécessaires pour reprendre l’avantage. Ce soir, c’est trois points qui nous permettent de nous qualifier avant le dernier match à Lviv, donc c’est une très bonne opération pour le PSG. Le staff nous a montré ce matin un montage vidéo sur les problèmes défensifs de Séville. On savait que sur leurs derniers matches, ils prenaient au minimum deux buts par match. Ça s’est encore vérifié ce soir. Mais on connaissait aussi leur capacité à marquer et on en a fait les frais. Mais bon, on a marqué plus de buts qu’eux. On savoure cette qualification. On montre qu’on est présents sur tous les fronts. Maintenant le plus important, c’est d’y rester le plus longtemps possible.”

Mamadou Sakho (défenseur du PSG)
“Se qualifier devant notre public, en pratiquant un beau football et en mettant quatre buts à Séville, c’est une très grande satisfaction. Avant de prétendre remporter l’Europe League, je préfère prendre les choses par étapes. La qualification, c’est très bien, maintenant il faut bien se reposer et se concentrer sur le prochain match ce week-end contre Brest.”

Zoumana Camara (défenseur du PSG)
“L’objectif, c’est d’aller le plus loin possible. On a un effectif étoffé qui nous permet de jouer sur tous les tableaux. Pour l’instant ça se passe bien mais le plus dur c’est la continuité. C’est une incessante remise en question. Désormais, il faut vite récupérer car on joue Brest dimanche. Mais il est vrai qu’en ce moment ça fait plaisir, on a le sentiment qu’il ne peut rien nous arriver. À nous de continuer sur cette bonne dynamique.”

Julien Escudé (défenseur du FC Séville)
“On est vraiment déçus par la physionomie du match. On voulait faire un bon résultat ici à Paris avant de recevoir Dortmund. On a essayé de bien rentrer dans le match dans l’intensité, dans le jeu. On a réussi à faire de bons enchaînements et puis on prend deux buts coup sur coup sur deux coups de pieds arrêtés. On revient au score grâce à plus de maîtrise du jeu, plus de patience, sans chercher à jouer trop vite devant. Ça nous a souri avec deux buts qui nous ont permis de revenir dans le match. Et puis ce troisième but juste avant la mi-temps nous fait vraiment mal. À la 46e, on en reprend un et à 4-2 ça devient compliqué, surtout à l’extérieur face à un bloc très solide comme celui de Paris. On a lutté, on a essayé, on a eu envie de faire bonne figure parce qu’on reste sur deux défaites d’affilée en championnat. 4 buts ce soir, c’est lourd de conséquences. Il faut maintenant vite stopper cette hémorragie par le travail. Se qualifier reste un de nos objectifs. Il faudra faire un gros match face à Dortmund et avoir une meilleure maîtrise du jeu à domicile.”

Frédéric Kanouté (attaquant du FC Séville)
“Encore une fois, on est revenus dans nos travers : des petites fautes d’inattention, des fautes de placement, des fautes défensives. Ça nous coûte cher car maintenant il va falloir tout donner pour le dernier match pour se qualifier, alors qu’on avait vraiment notre destin entre nos mains. Ça fait toujours plaisir de marquer deux fois mais je reste déçu comme tous les autres collègues, parce que ces deux buts ne servent finalement à rien.”

Bouton retour en haut de la page