MercatoPSG News

Pochettino : “Nous n’avons pas de plan alternatif pour l’avenir sans Neymar ni Mbappé”

Mauricio Pochettino est intervenu dans l’émission ‘El Larguero’ de La SER. L’entraîneur du PSG a évidemment, inévitablement, été interrogé sur l’avenir des deux plus grandes stars du PSG sous contrat jusqu’en 2022 : Kylian Mbappé et Neymar. “L’objectif du PSG est de conserver les meilleurs joueurs et d’avoir l’équipe pour atteindre quelque chose d’important comme la Ligue des champions. Le club fait tout son possible pour garder Neymar et Mbappé, a expliqué le technicien argentin à la radio espagnole. “Mbappé et moi avons une très bonne relation, et en ce moment je suis optimiste et je vais me battre de toutes mes forces pour qu’il reste. Je crois que Mbappé jouera à Paris l’année prochaine et que le club fera tous les efforts nécessaires. La priorité, c’est que tous les deux restent. Nous n’avons pas de plan alternatif pour l’avenir sans Neymar ni Mbappé. Et Messi ? Je pense qu’on saura prochainement ce qu’il va se passer avec Messi. Ramos au PSG ? “Je n’aime pas parler de joueurs qui ne font pas partie de mon équipe. Il y a beaucoup de rumeurs et le PSG travaille chaque année pour améliorer l’équipe. Il ne reste que peu de temps avant que tout commence à bouger.”

Au sujet de la performance du n°10 du PSG contre le Bayern, Mauricio Pochettino s’est montré élogieux. “Le défi c’est d’avoir Ney à un niveau physique maximal, car il a beaucoup de talent. C’est un garçon qui est passé par le football de rue et qui en a gardé des choses. C’est un pur talent et il l’a montré contre le Bayern. Je pense qu’il est l’un des meilleurs, je pense qu’il est au niveau ultime.” Le PSG aura besoin d’un Neymar au top face au Manchester City de Pep Guardiola. “J’aime les affrontements avec Pep parce que je pense que c’est meilleur du monde. Donc ça te fait progresser en tant que technicien. City est une très bonne équipe, construite sur mesure par lui. Je crois qu’il est en train de démontrer ce qu’il a déjà prouvé avec le FC Barcelone ou le Bayern.” Questionné sur la langue dans le vestiaire, l’Argentin a confirmé la logique du moment : “Nous parlons plus en anglais et en espagnol qu’en français, même si nous ne voulons pas que l’identité du club soit perdue.”

Bouton retour en haut de la page