PSG News

PSG / Evian : Les notes

Pour son premier match de l’année 2015 au Parc des Princes, Laurent Blanc a pratiquement aligné tous ses cadres pour affronter une équipe d’Evian alignée en 4-4-2. Comme souvent cette saison, les Parisiens ont eu une possession de balles importante mais stérile. Au contraire, les Haut-Savoyards ont profité de chaque opportunité au point d’ouvrir le score grâce à Barbosa (14′). Le réveil parisien ne s’est produit qu’un quart d’heure plus tard. Et à force de mettre à contribution le gardien Leroy, le PSG a égalisé sur une tête de David Luiz (30′) et pris l’avantage au score avec une frappe de Verratti (38′).

Après ces deux buts, les Parisiens ont repris un faux rythme et ils vont se punir eux-mêmes en inscrivant un but contre leur camp, signé Van der Wiel (64′). De nouveau dos au mur, il n’a suffi que d’une d’une action collective bien menée pour voir Pastore (74′) marquer le troisième but. Finalement, sur un contre conclu par Cavani (89′), Paris s’est définitivement mis à l’abri.

Sirigu [usr=4] Après une blessure au pied durant la trêve hivernale, l’Italien a connu un retour difficile. Sur le premier but encaissé, il s’est montré trop court et, sur le second, le ballon est passé entre ses jambes.

Van der Wiel [usr=3] La majorité de ses passes se sont effectuées vers l’arrière et, les rares fois où il a tenté de centrer, le résultat n’a pas été au rendez-vous. Pour ne rien arranger, il a marqué un étonnant but contre son camp (64′).

Thiago Silva [usr=6] Le capitaine parisien a fait preuve d’énormément d’engagement en étant autoritaire dans ses interventions. Cependant, malgré cette bonne volonté indéniable, il a parfois manqué quelques gestes défensifs qui n’ont pas eu de conséquences négatives.

David Luiz [usr=5,5] Il avait bien commencé sa rencontre avant de laisser beaucoup trop d’espaces à Barbosa pour armer sa frappe sur l’ouverture du score (14′). Il s’est rattrapé en marquant le but égalisateur (30′) puis en soignant ses relances.

Maxwell [usr=6] Solide dans son couloir, il a réussi à contenir Wass. Offensivement, il a aussi apporté des solutions à ses partenaires sur le côté gauche.

Thiago Motta [usr=5,5] En début de match, il a perdu beaucoup trop de duels pour véritablement sécuriser sa défense tandis que ses passes se sont avérées approximatives. Après trente minutes délicates, il a fini par retrouver plus d’efficacité dans l’entre-jeu. Tireur de corner attitré avec Lucas, il a trouvé la tête de David Luiz sur l’égalisation parisienne.

Verratti [usr=6,5] Face à la défense regroupée de l’ETG, il fut l’un des seuls à pouvoir percer les lignes adverses par ses capacités de dribbles dans les petits espaces. Finalement, c’est dans un autre registre qu’il va s’illustrer en inscrivant le second but de Paris (38′), son premier en Ligue 1…

Matuidi [usr=5] Vu la forte possession de balles de son équipe, il n’a pas eu besoin de travailler à la récupération. Il a ainsi eu la possibilité de se projeter régulièrement vers l’avant mais la défense d’Evian l’a bien contrôlé. Prestation quelconque donc pour le milieu de terrain français… Il a cédé sa place (69′) à Cavani, auteur du dernier but du match.

Pastore [usr=6] Ses prises de risques n’ont pas payé pendant les premières minutes. Puis, vers la demi-heure de jeu, il est enfin parvenu à provoquer des décalages importants même s’il a encore connu du déchet. Enfin, sur une superbe action collective dont il a été à l’initiative, l’Argentin a mis le troisième but (74′) du PSG . Il est remplacé (85′) par Rabiot en fin de match.

Lucas [usr=6] Si percutant ces dernières semaines, il n’a pas réussi à faire d’aussi grandes différences dans ses un-contre-uns. Néanmoins, il est resté bon dans le jeu collectif à l’image de sa passe décisive sur le but de Pastore et il a très bien tiré ses coups de pied arrêtés. Le Brésilien est suppléé (80′) par un Lavezzi accueilli de manière mitigée par le public du Parc des Princes.

Ibrahimovic [usr=6] Il a moins décroché qu’à l’accoutumé pour davantage servir de point d’appui à la pointe de l’attaque. Il ne s’est pas toujours montré très précis mais sa puissance a quand même grandement perturbé les défenseurs haut-savoyards. Dans les vingt dernières minutes, son niveau a monté d’un cran. Présent dans la construction du troisième but, il a surtout délivré sa première passe décisive de la saison sur le quatrième.

Bouton retour en haut de la page