fil infos

PSG-Monaco : Kombouaré attend des actes

Après deus revers désastreux contre Guingamp et Lille, les hommes de Komboauré doivent relever la tête ce soir au Parc. Contre Monaco, le coach attend un sursaut.

PSG-ASSE 13/12/09Foin de paroles en l’air et de beaux discours, contre Monaco le coach du PSG Antoine Kombouaré attend des actes. Il ne suffit plus d’annoncer dans la presse le renouveau et les belles intentions ; Si Kombouaré reconnait leur embarras, il attend maintenant de ses joueurs qu’ils mettent leur discours en pratique : “Evidemment qu’il y a une prise de conscience. Maintenant il faut passer aux actes demain face à Monaco. On sait qu’on est attendu et on aimerait tous voir une grande équipe du PSG réaliser un grand match. On va jouer une équipe de Monaco en pleine confiance, qui vient d’enchaîner deux victoires consécutives. On a également envie de prendre une revanche sur le match aller (défaite 2-0)” a déclaré le coach en conf de presse.

C’est vrai qu’à l’aller les Parisiens n’avaient pas été vernis. Très dominateurs dans le jeu (si, si), ils avaient multiplié les occaz’ sans jamais faire trembler les filets (efficacité quand tu nous tiens !). Après une interruption du jeu à la 75ème minute (des supporters Rouge&Bleu regardant la pendule du stade avaient trouvé la symbolique tellement forte qu’ils avaient allumé quelques fumis (75 ?) pour honorer la capitale), les joueurs de Kombouaré s’étaient fait surprendre. Deux buts monégasques de Park et Néné aux 85éme et 88ème minutes contre le cours du jeu et bonsoir tout le monde. Des Parisiens Grosjean comme devant et une première frustration dans une saison qui en comptera bien d’autres.

Depuis, le PSG est branché sur courant alternatif. Une situation délicate, d’autant qu’après deux revers contre Guingamp et Lille, on frôle aujourd’hui la panne de courant. Antoine Kombouaré reconnait que la situation est délicate, mais pas désespérée : « On a dit depuis le départ que ce serait une saison marathon. Je ne vais pas tirer des bilans après chaque match. On a pris une claque, mais on n’est pas loin des équipes de devant. Il y a encore la place. Il faut simplement ne pas faire les cons (sic) et relever la tête. Quand on est compétiteur on aime ça. On prend des coups sur la tête, mais on ne va pas se lamenter sur notre sort, au contraire il faut aller de l’avant. J’ai envie de ça et les joueurs aussi en ont envie. »

Et pour se donner toutes les chances d’y arriver, le coach parisien peut compter sur le retour de Guillaume Hoarau qui sera sur le banc ce soir avec ses camarades après trois mois d’interruption : “Guillaume peut nous apporter quelque chose demain (mercredi), des solutions offensives… Je ne veux pas me trouver des excuses mais sans Stéphane Sessegnon ni Guillaume Hoarau qui n’a pas été beaucoup avec nous… Quand on aura tout le monde, je veux voir».
Si Hoarau ne devrait sans doute pas être titulaire ce soir, espérons que les Parisiens auront néanmoins un peu plus de mordant que lors de leurs dernières sorties, sous peine de réveiller un public jusque-là très conciliant avec les prestations douteuses de ses protégés.

PSG-Monaco mercredi 20 janvier à 19h00 au Parc des Princes (Foot +)

Le groupe monégasque : Ruffier, Thuram – Lolo, Modesto, Mongongu, Puygrenier, Mangani, Muratori – Perez, Costa, Haruna, Bulot, Alonso, Nenê – Park, Gudjohnsen, Sagbo, Maazou

Le groupe parisien : Edel, Grondin – Ceara, Jallet, Camara, Traoré, Sakho, Bourillon, Armand – Makelele, Clément, Ngoyi, Chantôme, Sankharé, Giuly – Luyindula, Erding, Hoarau, Maurice

Bouton retour en haut de la page