PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG (1/2) : Mbappé, Mbappé, Mbappé

Vu et lu au sujet du PSG ce jeudi 18 février 2021 dans la presse hexagonale : du Kylian Mbappé partout le surlendemain de son match exceptionnel à Barcelone.

“Il est la seule chose qui accélère dans ce pays arrêté, commente Libération. Kylian Mbappé “lève haut ses jambes de poulain débourré, et le voilà hirondelle qui fait le printemps. Par la grâce de trois buts contre le Barça et de sa ponctualité quand sonne l’heure, il s’improvise facteur Cheval. Et le voilà qui enfièvre un Hexagone fatigué de stationner sur les hauts plateaux d’une pandémie ébahie, ne sachant plus s’il doit rajuster son plaid souffreteux ou commencer à entrevoir l’éclaircie corrigée des variants saisonniers.”

“Devant lui, on s’incline : auteur de trois des quatre buts parisiens en terrain barcelonais, Kylian Mbappé a eu droit à tous les superlatifs dans les médias et dans la bouche de ses pairs”, constate l’AFP. “Ayant terrassé le FC Barcelone (1-4) quasiment à lui tout seul, mardi, Mbappé s’est invité à la table de Messi et Cristiano, devant les yeux d’une Europe ébahie, qui attend le prochain épisode de la saga du prodige du PSG : les négociations sur son avenir. […] Si Neymar lui fait des appels du pied pour qu’il reste à Paris, Mbappé s’accorde le temps de la réflexion. Candidat pour l’accueillir l’été prochain, le Real Madrid a dû apprécier sa prestation sur la pelouse du rival honni. Pour l’heure, le garçon garde les yeux rivés sur la Ligue des champions, que Messi avait déjà gagnée à son âge, mais pas Ronaldo, lequel a conquis sa première à 23 ans.”

“Même si les négociations sur la prolongation de contrat de Kylian Mbappé sont en stand-by, le PSG pense pouvoir encore obtenir ses faveurs, explique L’Equipe. “Mbappé se sent bien à Paris. […] Il est également conscient de la réalité économique du moment et pressent que la conjoncture, l’été prochain, ne sera pas nécessairement favorable à un énorme transfert. Si le PSG table sur des pertes de 200M€ en raison du Covid et des matches à huis clos, elles pourraient s’élever à 300M€ au Real Madrid et aux alentours de 150M€ à Liverpool. Et le PSG n’ouvrira pas la période des soldes. L’idée de rester un ou deux ans de plus à Paris semble donc doucement faire son chemin, sans que cela ne balaye de son esprit l’idée de signer, un jour, dans l’un de ces grands d’Europe. Prolonger avec la garantie d’être transféré ensuite afin que tout le monde s’y retrouve ? Cela pourrait être une piste, même si elle n’a pas encore été mise sur la table. […] Paris ressemble de moins en moins à une étape intermédiaire dans la carrière des joueurs et de plus en plus à une destination finale. Le clan Mbappé est-il sensible à cet argument ? Les prochains rendez-vous avec le club le diront. Ils devraient reprendre d’ici à la fin de l ’hiver.”

Dans Le Parisien on affirme que le PSG demande 200M€ pour Kylian Mbappé. Selon les informations de Dominique Séverac, le PSG “a fixé la barre haut pour son transfert” même s’il n’est pas vendeur. Car si Mbappé ne prolonge pas, l’été prochain “sera l’ultime fenêtre pour conclure un gros transfert”. Et on lit : Kylian Mbappé “a prouvé qu’il pouvait se hisser au rang de n°1 dans un collectif. Mais il le sait : ce n’est pas au PSG qu’il aura cette place, dévolue à Neymar, en passe de prolonger son bail de 4 ou 5 ans. Paris propose un nouvel engagement sur la durée. S’il reste, c’est pour plusieurs années alors qu’il accomplit déjà sa quatrième saison dans sa région de naissance. Mais dans ce dossier, rien n’est simple. Sa volonté ? Il a toujours donné la priorité au PSG mais il a traversé son mandat parisien avec quelques malentendus et crispations à la clé. Aujourd’hui, s’il devait exister une tendance, elle dessinerait plutôt l’idée d’une nouvelle aventure, un nouveau challenge. Quatre clubs veulent et/ou peuvent l’accueillir encore : le Real, Liverpool, Manchester City, la Juventus si Cristiano devait s’en aller. Barcelone, longtemps dans la course, s’est retiré, faute de moyens. […] Le PSG pense que ces prédateurs vont réfléchir à deux fois avant de s’engager dans une opération aussi massive.”

Bouton retour en haut de la page