PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Bayern, Neymar, Paredes, Verratti, composition…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce lundi 12 avril 2021, veille de quart de finale retour de l’UEFA Champions League au Parc des Princes face au FC Bayern (2-3 à l’aller).

L’Equipe s’intéresse à Neymar (29 ans) : “Irritant et explosif contre Lille, appliqué et inspiré à Munich, l’attaquant du PSG vient de montrer les deux facettes d’un talent parfois incontrôlable“, écrit le journal qui parle aussi prolongation de contrat (il court jusqu’en 2022). “Proche d’un accord avec le PSG, Neymar continue néanmoins de faire l’objet d’une cour pressante du Barça et de son ami Lionel Messi. […] En l’état des finances du géant espagnol (selon le bilan annuel la dette du club blaugrana s’élève à 1,173 milliard d’euros), difficile toutefois, pour ne pas dire improbable, de l’imaginer tenter le coup avec Neymar cet été. […] Pour le moment, rien n’a encore été signé avec Paris, les innombrables clauses d’une telle opération occasionnant notamment un long examen juridique. L’essentiel du chemin a toutefois été fait et tout est aujourd’hui réuni pour aboutir à un accord. […] Il y a quelques semaines, le Ney se montrait très enthousiaste en interne à l’idée de prolonger à Paris, une ville où il a trouvé ses marques et où il se dit heureux. Dernièrement, il se montre beaucoup plus discret sur le sujet. Le pressing intense de Messi pourrait-il venir ébranler sa position ? Ou est-il simplement focalisé sur la confrontation avec le Bayern et les échéances de fin de saison ? De son côté, le PSG continue de se dire confiant sur le dossier. À moins d’un jeu de dominos lié à une vente de Mbappé, le rêve de faire venir Messi relève plus du vœu pieux. Mais ils sont conscients qu’aucun concurrent n’est capable aujourd’hui de s’aligner sur leur proposition financière pour garder leur star auriverde.

Quel sera le onze de départ du PSG demain face au FC Bayern ? Ce lundi matin, cela reste flou. Marquinhos (adducteurs) doit passer de nouveaux examens ces prochaines heures. “Mais il y a lésion (de grade 2) et il y aura donc risque à le faire jouer demain”, explique L’Equipe. Verratti et Florenzi (négatifs au Covid) pourront être dans le groupe. “Verratti a fait l’objet d’un entraînement spécifique (à part) ces derniers jours; Florenzi et lui doivent retrouver les séances collectives aujourd’hui. Il faudra voir comment ils encaissent les efforts. Diallo (malade) va mieux. Icardi et Kurzawa restent incertains mais, même rétablis, ne devraient pas débuter.”

Le Parisien estime que Leo Paredes a marqué des points samedi. L’Argentin “a endossé le costume de «playmaker» avec beaucoup d’aisance, trois jours après avoir purgé son match de suspension en Ligue des champions. Il a signé un retour très convaincant, illustré par son superbe premier but en L1 : une frappe sur coup franc de 30m. Parisien le plus sollicité à la Meinau (117 ballons), Paredes n’a pas eu à forcer son talent. Mais cela faisait quelque temps qu’on ne l’avait plus vu aussi performant. […] La bonne performance de Paredes tombe à point nommé. Pochettino pourrait décider de faire appel au soldat Paredes pour épauler Idrissa Gueye. Il postule d’autant plus que Danilo Pereira pourrait rejouer en défense centrale. Si Marquinhos (adducteur droit) déclare forfait (il devrait être fixé aujourd’hui), le Portugais sera reconduit aux côtés de Kimpembe. Les deux hommes ont rendu une copie sérieuse à Strasbourg, en dépit d’un mauvais alignement sur la réduction de l’écart. En attendant d’être fixé, Paredes se tient prêt.” Dans le quotidien francilien, on trouve une observation qui fait sens : avec Marco Verratti sur le terrain, le PSG n’a pas perdu cette saison en Ligue des champions. Mais “difficile de dire comment son corps va réagir à cette nouvelle pathologie. Une titularisation n’est pas à exclure. Les options sont nombreuses, comme le rôle dévolu à Verratti, meneur de jeu ou simple relayeur, en fonction de la place qu’occupera Neymar demain soir. Mais avant de trancher, il faut s’assurer qu’il est en capacité de soutenir le rythme effréné et l’intensité d’une rencontre de Ligue des champions face au champion d’Europe en titre. C’est l’enjeu de l’entraînement du jour.”

Bouton retour en haut de la page