PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Bordeaux, L1, Sarabia, notes

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 4 mars 2021, lendemain de victoire 1-0 à Bordeaux (28e journée de Ligue 1) grâce à une réalisation de Pablo Sarabia. Trois points glanés sans Neymar, Verratti, Di Maria, Florenzi, Bernat, Mbappé ni Kean.

“Lancé dans son sprint final, le PSG a remporté une deuxième victoire sur les “douze finales” que Pochettino ambitionne de gagner, constate l’AFP. “Encore “dix succès, et nous serons champions. Mais je sais qu’au football, il faut travailler un match après l’autre, et être patient”, a expliqué le technicien argentin.”

“Vite menés, les Girondins ont dominé le PSG durant une heure mais ont encore manqué de percussion et justesse offensive”, juge Sud Ouest. “Les Girondins bougent encore. C’est une maigre consolation, pour ceux qui rêvaient d’exploit ou qui retiendront que ce PSG privé d’une grande partie de sa force de percussion – Kean avait été contrôlé positif au Covid dans la journée pour s’ajouter aux absences de Mbappé, Neymar, Di Maria et Verratti – n’a pas laissé ses tripes sur la pelouse, après avoir vite validé sa domination en début de match.”

“Ballotté par Bordeaux après la pause, le PSG a conservé le maigre avantage acquis en première période. Il s’accroche à Lille au classement”, écrit L’Equipe. “Relégués à la cave ces derniers mois, et même davantage pour le premier nommé, Draxler et Rafinha ont pris les choses en main. Ce ne fut pas parfait, il y eut du déchet et de la déperdition, notamment pour Icardi qui a passé à la soirée à livrer des duels et à proposer des solutions en pure perte, mais les deux milieux offensifs ont fait le métier pour donner une animation à cette équipe qui en a tant manqué lors de ses temps faibles de la saison. Un Sarabia retrouvé a fait le reste et cela a permis à Paris d’ouvrir le score en toute logique. […] Quatre jours après le 4-0 limpide ramené de Dijon, Paris poursuit son sans-faute au milieu des imperfections et des absences. C’est bien l’essentiel pour Pochettino qui n’a pas manqué de rendre hommage aux remplaçants habituels.”

  • Les notes de L’Equipe pour le PSG : Navas : 7 – Dagba : 5 – Marquinhos : 6 – Kimpembe : 6 – Kurzawa : 5 – Danilo Pereira : 5 – Gueye : 6 – Sarabia : 7 -Rafinha : 5 – Draxler : 5 – Icardi : 4
  • Les notes du journal Le Parisien : Navas : 7 – Dagba : 4,5 – Marquinhos : 7 – Kimpembe : 7 – Kurzawa : 5 – Danilo Pereira : 5 – Gueye : 7 – Sarabia : 6 -Rafinha : 6 – Draxler : 5 – Icardi : 3

Le PSG “s’est encore imposé à l’extérieur. Sans éclat, mais il continue de respecter son pacte : remporter les douze dernières journées”, commente Dominique Sévérac dans Le Parisien. “Les seconds couteaux ont du tranchant. Au moins par intermittence. En tout cas assez pour estoquer ces Bordelais-là, résignés dès le coup d’envoi, avec à la fois des têtes de coupables et de victimes, ce qui va compliquer leur tâche au moment de trouver des avocats. […] Après une première période dans le ton, les hommes de Pochettino ont décidé de visiter le Matmut Atlantique en seconde, ses sièges gris, ses coursives bétonnées mais un parvis pensé comme une promesse de stade écolo avant l’heure, avec ses belles boiseries. Ils n’étaient plus là, plus avec nous, plus dans le match, ailleurs, et il a fallu toute la maladresse des Girondins pour éviter l’égalisation face à cette bande de touristes en goguette.”

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page