PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Brest, Ligue 1, LOSC

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 23 mai 2021, jour de 38e journée décisive de Ligue 1. Paris (à Brest qui doit éviter la place de barragiste) doit faire mieux que le LOSC (à Angers) pour être sacré champion de France 2021.

“Lille est à un pas du titre de champion, qu’il remportera en cas de succès à Angers ce soir, mais le leader doit supporter l’énorme pression de cette «finale», commente l’AFP. Une semaine après avoir grillé leur dernier joker en concédant un match nul décevant contre Saint-Etienne (0-0), les Dogues n’ont plus le choix: ils devront retrouver leur mordant pour croquer le SCO et ainsi décrocher le quatrième titre de leur histoire. Un point derrière, le PSG se rend à Brest dans le même temps avec l’espoir de pouvoir repasser devant sur le fil. Ce n’est pas le moment de faire le zouave. Paris compte un point de retard (79 contre 80), mais une meilleure différence de buts (+56 contre +40) qui lui permettrait de doubler les Lillois en cas d’égalité. Si les Dogues perdaient à Angers, un nul suffirait aux hommes de Pochettino. S’ils font match nul, le PSG est champion en gagnant à Brest. Si le Losc et son talisman turc Yilmaz gagnent en Anjou, alors les carottes seront cuites pour le PSG.

“Tout au bout d’une saison superbement décousue, la Ligue 1 choisira ce soir son lauréat“, observe le JDD. “Lille, le PSG et Monaco peuvent prétendre au titre, mais seul le premier à son destin en main. Meilleure équipe à l’extérieur – si cette notion a encore un sens – et meilleure défense – l’absence de son mur porteur José Fonte peut être préjudiciable sous pression –, le LOSC n’a qu’à gagner à Angers pour être sacré.”

“Depuis leur succès en Coupe, les Parisiens n’ont pas vraiment eu la tête ailleurs que sur ce dernier déplacement de l’année, qu’ils ont préparé comme un acteur soigne sa sortie sur les planches”, écrit L’Equipe. “Pas de festivités dans la nuit de mercredi à jeudi, une journée de repos jeudi et une reprise du travail consciencieuse vendredi. Il y aura quelques changements par rapport au onze de départ qui a battu Monaco, forcément, mais il n’y aura pas de révolution non plus : Neymar revient ; Kimpembe reprendra son poste en charnière à la place de Kehrer ; et il n’est pas exclu que Pochettino envisage un retour à un 4-2-3-1, avec sa star brésilienne en meneur, Mbappé sur un côté et Icardi en pointe. Ce qui est certain, c’est qu’il n’est plus question de ménager personne. Pour le PSG, il faut d’abord gagner. Puis espérer qu’Angers sera son allié.”

Que se dit-il à Brest avant le match du soir face au PSG ? Qu’il faudra surtout penser à défendre… “Face à la puissance de feu parisienne, l’entraîneur du SB29 pourrait choisir d’aligner le même onze de départ qu’à Montpellier, en plaçant son bloc très bas sur le terrain, pour éviter de laisser des espaces aux Parisiens, explique Le Télégramme. “Une autre option serait d’intégrer Brassier dans une défense à cinq, au détriment d’un joueur offensif. Pour concerner l’intégralité de son effectif, 23 joueurs ont été appelés dans le groupe avant cette réception décisive.”

Enfin, Le Parisien. “Une affaire qui risque de finir par un point d’écart a de quoi énerver. Il sera temps au moment du bilan d’imaginer où il a été perdu et chacun aura son avis”, commente Dominique Sévérac. “À l’heure des regrets, il ne faudra pas que le PSG nous laisse sur un dernier en s’abîmant à Brest, qui cherchera à éviter une place de barragiste quand Angers ne dispute rien et depuis longtemps. Une contre-performance des Dogues, inimaginable au regard de leur saison mais possible au vu de leur dernière sortie tremblotante, inverserait la tendance des derniers mois. Avec huit défaites, Paris donne le sentiment d’avoir offert le titre à Lille, alors que le second match de suite sans gagner des hommes de Galtier laisserait l’impression que Paris rafle la mise de manière inespérée. Il s’agirait d’un cadeau du ciel, d’une bénédiction, d’un Paris surpris par la grâce et un Esprit sain. C’est la Pentecôte, après tout.”

Bouton retour en haut de la page