Revue de Presse PSG : Espagne-France, Kolo Muani, Barcola…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mercredi 10 juillet 2024. La France s’incline en demi-finales de l’Euro 204 face à l’Espagne (2-1), Randal Kolo Muani premier buteur dans le jeu et entre dans l’histoire des Bleus, l’entrée prometteuse de Bradley Barcola…

Une Lequipe

Dans son édition du jour, L’Equipe consacre sa Une à la défaite de l’équipe de France face à l’Espagne (2-1) en demi-finales de l’Euro 2024. Dépassés techniquement par une formation espagnole supérieure, les Bleus se sont logiquement inclinés ce mardi soir, malgré l’ouverture du score rapide de Randal Kolo Muani. Avec deux joueurs du PSG titulaires au coup d’envoi côté français – Ousmane Dembélé et Randal Kolo Muani – l’ancien Nantais a inscrit la première réalisation dans le jeu de son équipe dans cette compétition (9′). Mais en l’espace de quelques minutes, les vice-champions du monde ont coulé avec une magnifique réalisation de Lamine Yamal (21′) et un but de Dani Olmo détourné par Jules Koundé (25′). « C’était peut-être parce que c’était un beau match de foot, pour commencer, que l‘équipe de France n’est pas parvenue à suivre, le manque d’habitude, sans doute », ironise Vincent Duluc. Pour la première fois dans la compétition, la défense a été dépassée par les offensives adverses et le milieu de terrain n’a pas été bon avec le ballon. En attaque, Kylian Mbappé a manqué une balle d’égalisation sur un service de Bradley Barcola.

Capture Decran 2024 07 10 A 06

Le quotidien sportif évoque aussi le coaching de Didier Deschamps dans cette rencontre. Face à l’apathie de son équipe, le sélectionneur des Bleus a réalisé trois changement à la 62e minute. N’Golo Kanté, Adrien Rabiot et Randal Kolo Muani ont été remplacés par Antoine Griezmann, Eduardo Camavinga et Bradley Barcola. Et seul l’attaquant parisien a fait mieux, dans la lignée de sa titularisation encourageante face à la Pologne (1-1) en phase de groupes. « Seules les percussions de Barcola, autant de promesses pour l’avenir, ont suggéré qu’il pouvait se passer quelque chose dans le jeu de l’équipe de France, mais l’ailier gauche pouvait légitimement se sentir seul. » Très décevant depuis le début de la compétition, Kylian Mbappé est resté sur la pelouse et a gâché la balle d’égalisation sur un service du Parisien en fin de rencontre (86′). « Les Bleus sont surtout coupables de n’avoir pas créé davantage de situations intéressantes. Figés dans une démarche trop timorée, ils n’ont pas su se réinventer et l’échec des leaders offensifs ne camoufle pas celui de Deschamps, qui quitte l’Allemagne sans avoir trouvé une formule viable », conclut L’E.

Capture Decran 2024 07 10 A 06 1

Concernant les droits TV de la Ligue 1, L’Equipe annonce qu’un verdict est attendu ce vendredi lors du collège des clubs de l’élite. Ce dernier devra trancher entre la proposition de DAZN et la chaîne 100% Ligue 1 de la LFP. Un article partagé sur notre site ici.

Capture Decran 2024 07 10 A 06 2

De son côté, Le Parisien revient aussi sur cette élimination de la France en demi-finales de l’Euro 2024. Impuissants, les Bleus se sont inclinés face à l’Espagne (2-1). Pourtant, les Tricolores avaient ouvert le score par Randal Kolo Muani mais la Roja a su renverser la rencontre en l’espace de quatre minutes. « Le soir où il ne fallait pas, leur solidité défensive a explosé sous l’impulsion d’une égalisation prodigieuse de Lamine Yamal, auteur d’une frappe enroulée qui l’établit déjà parmi les meilleurs joueurs du monde. » La France a souvent été transpercée et l’entrejeu n’a pas su montrer le même volume de jeu que lors des matches précédents. Malgré les changements de Didier Deschamps, les Bleus ont manqué d’imagination en seconde période pour espérer revenir dans la rencontre. « Un peu rageant le soir où Kylian Mbappé a renoué avec des feintes, des dribbles installant une menace constante d’abord côté gauche puis au centre quand Bradley Barcola est entré à la place de Randal Kolo Muani. À quatre minutes de la fin, sa balle de match face au but s’est envolée dans le ciel de Munich, en un résumé de sa compétition », constate LP.

Capture Decran 2024 07 10 A 06 Copie

Le quotidien francilien fait également un focus sur Randal Kolo Muani. Titulaire pour la deuxième fois d’affilée, l’attaquant du PSG avait parfaitement lancé son équipe en ouvrant le score de la tête sur un service de Kylian Mbappé. Le joueur de 25 ans est entré dans l’histoire des Bleus aux côtés des légendes Michel Platini et Zinedine Zidane. En effet, selon Opta, « il est devenu le troisième bleu de l’histoire à trouver le chemin des filets en demi-finale de Coupe du monde et d’un Euro. » Mais cette fois-ci, son but n’a pas permis à sa formation d’atteindre la finale. Pourtant, l’ancien Nantais avait inscrit le premier but des Bleus dans le jeu en début de rencontre. « Un peu tôt, peut-être, mais qu’importe puisque son réalisme venait là d’enterrer les vieux démons de cette attaque sur la défensive depuis le début de l’Euro, bien trop inoffensive en tout cas pour faire trembler les filets autrement que par des coups de pouces de ses adversaires. » Malgré ses nombreuses courses et son travail défensif, Randal Kolo Muani n’a pas eu d’autres occasions de se montrer et n’a pas toujours été juste dans ses choix. « Impliqué néanmoins dans sa façon de harceler le premier relanceur, il n’a pas démérité, mais comme ses partenaires de l’attaque a trop manqué d’un milieu de terrain physique pour venir l’aider à renverser cette sélection espagnole », conclut LP.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page