PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Lyon, Bayern, “revanchada”, Neymar, Memphis, Kehrer, XI…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce samedi 20 mars 2021, lendemain de tirage du FC Bayern en quart de finale de l’UEFA Champions League (7 et 13 avril), et veille de choc de Ligue 1 contre l’Olympique Lyonnais à Décines.

“Le PSG a hérité du pire avec un duel face au champion d’Europe en titre, son bourreau en finale la saison passée”, observe l’AFP. “Le PSG croyait s’être débarrassé de ses fantômes, en écartant le FC Barcelone et le cauchemar de la “remontada”, au tour précédent. Mais ce n’est presque rien par rapport à ce qui l’attend début avril. […] Paris, qui rêvait du confort de l’Orient Express pour se rendre à Istanbul, devra, lui, passer par le chemin le plus difficile s’il veut atteindre la finale le 29 mai. En effet, s’il se qualifie, il affrontera en demi-finale soit Manchester City soit Dortmund. Favorite, l’équipe entraînée par Pep Guardiola est la plus impressionnante du moment sur le continent… avec le Bayern.” Mais la prochaine échéance sportive, c’est demain au Groupama Stadium… “Pour poursuivre sa série contre les cadors, le PSG espère un retour du roi Neymar, qui pourrait entrer en jeu après cinq semaines sur le flanc”, lit-on encore. “Le Brésilien compléterait un casting de rêve pour la L1, avec Mbappé en pleine forme, qui vient de marquer 14 buts en deux mois, toutes compétitions confondues, et Memphis Depay dans l’autre camp. Les deux clubs le plus souvent champions depuis vingt ans (7 titres chacun) font preuve d’irrégularité depuis deux mois, contrairement à Lille. S’il y a un perdant dimanche soir, il risque bien de décrocher dans la course au titre…”

Le Parisien invente l’explicite terme “revanchada” après le tirage du FC Bayern par le PSG. Une opportunité de “faire taire les mauvaises langues. Celles qui, la saison dernière, s’étaient fait un plaisir de souligner que les Parisiens, tombeurs de Dortmund en 8es de finale, de Bergame en quarts et de Leipzig en demies, avaient été ménagés par le sort. Une théorie qui, cette année, ne tiendrait pas. En cas de qualification pour le dernier carré, Paris pourrait croiser les Anglais de Manchester City, si ces derniers venaient à sortir Dortmund. Un scénario qui, pour l’heure, tient au mieux de l’anticipation. A Paris de le mettre en images.”

Le journal francilien évoque également la piste de Memphis (27 ans), en fin de contrat à Lyon en juin, “cible potentielle du PSG”. Mais il y aura de la concurrence, souligne Le Parisien. “Son nom ressort régulièrement lorsqu’il s’agit d’évoquer le futur mercato du club. Au même titre que Messi, Donnarumma, Alaba, Agüero ou Sergio Ramos“. Toutefois, pour le PSG, Memphis ne semble pas être “un dossier prioritaire (un milieu et un latéral droit passent avant). Tout dépendra de l’architecture offensive que Pochettino et Leonardo souhaitent dessiner. Di Maria a prolongé, Neymar devrait suivre (jusqu’à 2026). Quid de Mbappé ou de Draxler ? Si l’un de ces deux hommes (ou les deux) devait quitter la capitale cet été, le profil du Néerlandais, qui peut évoluer comme deuxième attaquant, reviendrait tout en haut de la pile.”

L’Equipe revient largement sur la prochaine opposition entre le PSG et le Bayern. Mais il évoque un autre dossier, moins attendu : “le malaise Kehrer”. Car “peu utilisé ces dernières semaines, le défenseur international allemand du PSG, pas convoqué en sélection hier, ne cache plus son spleen. […] Il n’apparaît plus aujourd’hui comme un recours solide aux yeux du staff. Une situation que vit mal l’intéressé. D’ordinaire chambreur au Camp des Loges, le défenseur affiche une mine sombre ces dernières semaines. […] À moyen terme, l’horizon parisien de Kehrer (sous contrat jusqu’en 2023) semble bouché. Draxler a montré qu’un changement de tendance était possible. Mais cette fois, la voie du come-back semble vraiment étroite.”

Enfin, pour le OL-PSG, Neymar sera apte, assure le journal sportif. En effet, le n°10 vient d’enchaîner “plusieurs séances collectives sans gêne”. Reste à savoir combien de temps il jouera contre les Gones. “Dans son entourage, on faisait part hier d’une forme d’« optimisme » quant à sa capacité à évoluer sur une séquence longue. Sa titularisation n’était toutefois pas la tendance hier soir. Pour le reste, à l’exception de Bernat (reprise) et Sarabia (hanche), le staff dispose d’un groupe quasiment au complet. Un vrai doute entoure néanmoins Icardi. Il sera de nouveau testé aujourd’hui. Mais la tendance n’est pas à l’optimisme. Sorti à la mi-temps en milieu de semaine, après avoir ressenti des douleurs aux ischios, Dagba devrait pouvoir postuler.” Ce onze de départ est proposé : Navas – Florenzi, Marquinhos, Kimpembe, Diallo – Gueye, Paredes – Di Maria, Verratti, Mbappé – Kean.

Bouton retour en haut de la page