PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Superligue, Dele Alli, Draxler

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce jeudi 28 janvier 2021 : le dossier Dele Alli (24 ans). Piste déjà étudiée l’été dernier et réactivée en janvier.

Même si le milieu offensif de Tottenham n’est ni “un besoin ni une priorité” mais juste “une opportunité de marché”. C’est ce qu’explique L’Equipe. “Un choix a priori surprenant, qui ne fait d’ailleurs pas l’unanimité en interne.” Car le PSG “est déjà bien fourni dans le secteur offensif”. Et puis Mauricio Pochettino “n’a réclamé aucun renfort cet hiver et juge l’effectif suffisamment armé.” Donc, “si l’opération se faisait, ce serait en effet sous la forme d’un prêt, sachant que, pour le moment, toutes les conditions sont encore loin d’être réunies.” Et puis tout ça pourrait être le moyen de pousser Julian Draxler (en fin de contrat en juin) vers un départ. C’est la dernière fenêtre de vente de l’Allemand pour le PSG. Mais, “pas sûr que cela ait beaucoup d’effet sur lui, toujours pas disposé à partir malgré le risque de faire banquette jusqu’à juin.”

Un source proche de Julian Draxler a d’ailleurs confié au Parisien que l’international allemand avait 0% de chance de partir en janvier. Ce qui ne ferait pas capoter le dossier Alli, selon le journal francilien. Si Tottenham lui trouve un remplaçant, il sera prêté au PSG.

Dans Le Parisien, il est aussi question de la Superligue, une compétition fermée qui réunirait les meilleurs clubs européens. Du sur-mesure pour le PSG frustré par une Ligue 1 pas assez compétitive. Un cauchemar pour la FIFA et l’UEFA qui ont menacé le 21 janvier : “tout club ou joueur impliqué dans une telle compétition se verrait par conséquent interdire de participer à toute compétition organisée par la Fifa ou les confédérations.” Suffisant pour calmer les ardeurs ? “La Superligue réunirait 15 clubs fondateurs : Manchester United, Manchester City, Liverpool, Arsenal, Chelsea, Tottenham, le Real Madrid, Barcelone, l’Atlético, la Juventus, l’Inter, l’AC Milan, le Bayern, Dortmund et le PSG. Il y aurait cinq clubs invités chaque saison“, écrit Dominique Sévérac. “Ce championnat à 20 se terminerait par des playoffs. Les six premiers percevraient chacun 350M€, une somme gigantesque quand le vainqueur de la Ligue des champions peut espérer 80M€. Le club des quinze aurait trouvé 4 milliards d’euros à se partager. L’UEFA récolte pour ses compétitions 3,25 milliards.” Quelle est la position publique du PSG ? “Le club ne s’exprime pas sur le sujet. Normal : Al-Khelaïfi est membre du CA de la Ligue et membre du comité exécutif de l’UEFA. Impossible pour lui de commenter publiquement un projet séditieux. Mais Paris n’a jamais démenti sa présence parmi les quinze riches rebelles parce que ça l’arrange. Quitter le Championnat le France — si tels étaient le but de la Fifa et son pouvoir — ne serait pas forcément vu d’un mauvais œil à Paris.

Bouton retour en haut de la page