fil infos

Robin Leproux sort de sa réserve

Télé, radio… le président du PSG est intervenu hier pour donner son sentiment sur les mauvais résultats du PSG et autres sujets d’actualité, mercato, supporters… Tour d’horizon.Robin Leproux

Plutôt discret jusque-là, comme en phase d’apprentissage, Robin Leproux est sorti hier de sa réserve. Après les deux contre-performances contre Guingamp et Lille, il était temps pour le président du PSG de nous donner son avis sur l’actualité du club et communiquer sur les moyens mis en oeuvre pour redorer le blason du PSG.
C’est d’abord sur RMC, dans l’émission de Luis Fernandez, que Robin Leproux s’est soumis au jeu des questions, balayant sans rechigner tous les sujets brulants.

Les mauvais résultats actuels
“Ce qui nous tracasse depuis le début de saison, c’est leur inconstance. On a perdu des matchs en début de saison sur des erreurs d’inattention. Ce qui s’est passé à Lille (1-3) est plus embêtant. On n’a pas développé de jeu. Tout est parti de travers. Il faut l’acter, accepter de le dire et se mettre dans le bon sens pour le match de mercredi contre Monaco”.

Antoine Kombouaré menacé ?
“Absolument pas. Par apport au niveau de jeu auquel il nous a amenés sur certains matchs, son travail et l’ambiance du groupe, il est totalement dans l’esprit du Paris Saint-Germain. Et il a une légitimité dans ce club”.

Le manque d’ambition supposé
“Ne tombons pas dans les lieux communs. On sait tous que si on avait 50 ou 100 millions de plus, l’équipe serait considérablement renforcée et la vie serait plus facile pour tout le monde. Les dirigeants d’aujourd’hui ont accepté ce challenge avec ce paramètre budgétaire. S’il y avait la queue devant le Parc des Princes pour investir dans le club, il est certain que les actionnaires seraient déjà en train de discuter avec les uns et les autres. Je ne suis pas actionnaire, même si je cherche des ressources supplémentaires. Tout ce que je ne peux pas faire, c’est jouer à la place des joueurs”.

Les supporters encore montrés du doigt à Lille
“On va se revoir rapidement avec les supporters. Je défends le PSG et ses supporters mais quand certains ont des réactions extrêmes et provoquent des violences, ils nuisent au club. Dans ce cas-là, je ne peux demander qu’une réelle application de la loi. Car cela est préjudiciable sur le plan de l’image mais cela provoque des sanctions financières très lourdes pour le club, des suspensions et éventuellement des points retirés. Je n’ai donc pas de double langage : il faut plus d’interdictions de stade ! C’est le rôle des forces publiques. De notre côté, on ne peut pas faire plus”.

Puis c’est dans le nouveau programme quotidien de NRJ12 Paris “Paris est magique” que le président Leproux en a remis une couche.

Le mercato
“Nous regardons toutes les possibilités qui se dégagent pour renforcer l’équipe le cas échéant. Lors du mercato d’hiver, les clubs savent que l’on peut faire des pas de travers, des bêtises par fébrilité. Il faut qu’on soit convaincu d’avoir identifié un joueur libre, ou pas hors de prix, et qui apporte à l’équipe. Les opportunités sont très rares. Si nous avons la conviction qu’un joueur peut apporter au groupe et nous aider à mieux finir cette saison, on fera tout pour convaincre notre actionnaire de casser la tirelire. Aujourd’hui, la cellule de recrutement, Antoine et moi ne sommes pas encore tombés sur cet oiseau rare.”

Le prochain match contre Monaco au Parc
“Il faut rencontrer ce type d’équipes avec lesquelles nous sommes en compétition pour une place européenne. Lors du match aller (victoire 2-0 de l’ASM), on s’était procuré de très bonnes occasions sur un très mauvais terrain. On pouvait gagner ce match. L’interruption du match nous avait déconcentré (le match avait été interrompu en raison de jets de fumigènes).”

Bouton retour en haut de la page