Articlesfil infos

Sanchez-Pizjuan, le chaudron espagnol !

45.500 supporters devraient prendre place ce soir dans les tribunes du stade Sanchez-Pizjuan qui sera plein comme un oeuf. Des Sévillans remontés comme des coucous car ils n’ont pas encore digéré l’élimination prématurée en tour préliminaire de la Ligue des champions face à Braga (qui en aura d’ailleurs pris 6 hier du côté de l’Emirates Stadium d’Arsenal).

Le FC Séville et ses supporters, déjà doubles vainqueurs de la coupe UEFA en 2006 et 2007, avaient-ils besoin de cette motivation supplémentaire ? Ils en sont convaincus, ils peuvent aller au bout et sont les grandissimes favoris de la Ligue Europa. Ca risque donc de faire du bruit ce soir, d’autant que le stade du FC Séville est considéré comme le plus chaud d’Espagne.

Si au Camp Nou ou à Santiago Bernabeu les Socios sont des amateurs de ballon qui ponctuent les actions de belles interjections “Ouuuh, ahhhh”, au final, les 90.000 ou 100.000 personnes présentent font bien moins de bruit qu’un Parc des Princes rempli à ras autrefois, quand les supporters n’avaient pas encore déterré durablement la hache de guerre.

Ludovic Giuly, passé par la Liga et Barcelone, en sait quelque chose. Il a trouvé les mots justes pour décrire l'”afficion” de Séville : “Sanchez-Pizjuan, c’est le stade le plus chaud d’Espagne. Les Socios sont vraiment derrière leur équipe, ils les encouragent, ils ont des chants. A nous de nous concentrer sur notre jeu et de ne pas penser à tout ce qui va se passer autour. »

Bouton retour en haut de la page