Zaïre-Emery : « Je reste moi-même et c’est avant tout un travail au quotidien »

Le PSG s’est imposé largement sur la pelouse du Stade de Reims (3-0). Un math dans lequel Warren Zaïre-Emery a une nouvelle été aligné dans l’entrejeu.

Le PSG passera la trêve internationale en tête du championnat. Grâce à son succès face au Stade de Reims (0-3), le club parisien a saisi l’occasion pour prendre la première place de Ligue 1. Pourtant en difficulté, les Rouge & Bleu ont pu compter sur un Kylian Mbappé auteur d’un triplé et surtout un Gigio Donnarumma XXL sur sa ligne. Au micro de Prime Video, le Titi Warren Zaïre-Emery est revenu sur la performance de l’équipe et sur sa semaine incroyable avec sa convocation en équipe de France.

Ça a été à la fin ?

« Oui, j’ai eu une petite crampe au mollet gauche. Oui tout va bien. »

La première période a été compliquée mais avec Mbappé ça aide

« C’est sûr, on a l’un meilleurs joueurs du monde donc ça aide. Après oui en première période ça a été compliqué. On savait qu’en première période ils allaient venir nous presser fort. On voulait tout de suite réagir après la défaite de mardi, ce qu’on a très bien fait. »

Quel rôle tient-il dans le lancement des pressings ?

« C’est plus les attaquants qui impulsent le pressing. Quand ils déclenchent, on déclenche tous, c’est à eux de décider. Cette saison, c’est une chose qu’on fait très bien. Moi personnellement, que je sois un peu plus bas ou un peu plus haut je me sens très bien. Peu importe où je suis, je vais essayer de récupérer le plus de ballons pour aider l’équipe. »

Le coach le pousse-t-il à aller plus vers l’avant ou c’est naturel ?

« C’est naturel mais je ne le faisais pas avant. On m’a souvent dit que j’avais des capacités pour aller vers l’avant, mes coéquipiers me le disent donc j’essaye de le faire de plus en plus. Je suis en confiance et ça paye de plus en plus. »

Sa convocation chez les Bleus

« Je suis très content, c’est une très grande fierté. Ça montre qu’il (Didier Deschamps) me fait confiance aussi. Mais je reste moi-même et c’est avant tout un travail au quotidien que je fais. Je n’ai pas les mots, je suis très content. La réaction de ses coéquipiers ? Tous les jours je suis avec eux et quand ils ont fait cette surprise j’étais très content parce que ça montre qu’on est une équipe solidaire et qu’ils sont aussi contents pour moi. »

Ce qu’il veut décrocher en premier dans les prochains mois, le bac, le permis ou la prolongation au PSG ?

« Pour le moment, mes premières minutes avec les Bleus, ça serait quelque chose d’incroyable. Tout prendre et on verra ce qui va se passer. Je ferais tout pour tout prendre. »

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page