PSG News

Fadiga : “Je veux continuer à grandir et Brest est le club idéal pour ça”

Profitant des absences dues aux blessures, suspensions ou Coronavirus, Bandiougou Fadiga a réussi à “gratter” un peu de temps de jeu au PSG (6 matches, 57 minutes de jeu). Mais depuis le 23 décembre (une minute de jeu contre Strasbourg), ltiti parisien n’est plus apparu sur le terrain. Lors du dernier jour du mercato hivernal, Fadiga a été prêté avec option d’achat au Stade Brestois. Ce vendredi, il a été présenté à la presse. Fadiga a dévoilé les raisons de son choix de quitter les Rouge & Bleu pour rejoindre la Bretagne, lors de la victoire contre Brest (3-0) le 9 janvier “C’est là où est apparu le déclic. D’habitude, quand les équipes viennent à Paris, elles ont peur. Brest c’était l’inverse, ça essayait et je me suis dit que ça pouvait me correspondre, que j’aimerais bien y jouer, a lancé Fadiga dans des propos relayés par le Télégramme.

Bandiougou Fadiga qui a expliqué avoir demandé des conseils à Miguel D’Agostino – adjoint de Mauricio Pochettino – qui a été entraîneur adjoint à Brest entre 2003 et 2007. “J’ai demandé à Miguel et il m’en a dit que du bien. J’en ai ensuite parlé avec Abdou Diallo (son frère Ibrahima a joué au Stade Brestois), il m’a évoqué le projet, les installations… J’ai appelé mon agent, je lui ai dit, je me verrais bien là-bas ! Et me voici ! ” Bandiougou Fadiga qui avait besoin de sortir de son confort. “Je veux continuer à grandir et Brest est le club idéal pour ça. Il me manque encore quelque chose en tant que footballeur et homme. Je devais quitter ce confort parisien où je côtoyais les joueurs les plus forts au monde tous les jours. C’était un rêve éveillé.

Bandiougou Fadiga qui conclut en expliquant qu’il ne serait pas contre rester au-delà de son prêt au Stade Brestois. “ Je ne pense pas que j’aurais accepté le contrat s’il n’y avait pas eu cette option d’achat liée au prêt. […]J’ai envie de connaître un groupe, un collectif car au PSG, ce n’était pas la même, je savais que je ne jouerai pas le week-end. Là, c’est autre chose : je m’entraînerai pour gagner ma place.

Bouton retour en haut de la page