Champions LeagueChampions League

Les fondateurs de la Super League cherchent encore trois clubs partenaires durables

C’est le sujet qui crispe le football depuis hier : l’annonce d’un séisme, d’un putsch, celui de la création d’une Super League avec 12 clubs anglais (6), italiens (3) et espagnols (3) fondateurs (Milan AC, Arsenal, l’Atlético de Madrid, Chelsea, le FC Barcelone, l’Inter, la Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, le Real Madrid et Tottenham). Ces clubs ont décidé de créer leur propre compétition à 20 (deux poules de 10 avant des matches éliminatoires) qui viendrait concurrencer la Champions League de l’UEFA (qui devait décider ce lundi d’une réforme à compter de 2024). Or, c’est justement en réaction à cette réforme de l’UCL jugée inadaptée que le projet Superleague est passé au stade de l’annonce officiel. L’UEFA, la FIFA, l’ECA, les Ligues et les autorités (comme la commission européenne) ont exprimé leur opposition depuis dimanche. Le PSG, comme le Bayern, a choisi de ne pas faire partie des “fondateurs”. Une position approuvée hier par l’UEFA et par l’Élysée. Si la Super Ligue européenne – qui ressemble à un grand bluff stratégique de cadors dans un bras de fer avec l’UEFA – voyait vraiment le jour, il manque du monde au casting… Huit clubs à définir pour ne pas rester dans un tri-nations. Le communiqué de presse des “fondateurs” explique qu’il manque encore trois clubs partenaires durables. Ce qui peut laisser entendre qu’un siège est réservé au PSG au cas où (selon la presse espagnole, Paris, le Bayern et Dortmund sont ces trois là, ndlr). En outre, il y aurait cinq invités chaque saison. Mais, nous n’en sommes pas là.

Les douze clubs fondateurs ont démissionné de tous les postes liés à l’ECA (association des clubs européens) mais aussi des postes liés au Conseil d’Administration, des commissions et des panels de l’UEFA. La démission d’Andrea Agnelli fait de Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG, le nouveau président exécutif de l’ECA.

Le communiqué officiel

Douze des clubs les plus importants du football européen annoncent qu’ils ont trouvé aujourd’hui un accord pour former une nouvelle compétition, la Super Ligue, qui sera régie par ses clubs fondateurs.

Le Milan AC, le FC Arsenal, l’Atlético de Madrid, le Chelsea FC, le FC Barcelone, l’Internazionale de Milan, la Juventus FC, le Liverpool FC, Manchester City, Manchester United, le Real Madrid CF et Tottenham Hotspur se sont réunis pour en devenir les Clubs Fondateurs. Trois autres clubs seront invités à se joindre à eux, afin que la saison inaugurale commence le plus tôt possible.

À l’avenir, les Clubs Fondateurs espèrent entretenir des discussions avec l’UEFA et la FIFA pour que les meilleures solutions soient prises pour la Super Ligue et le football mondial dans son ensemble.

La création de cette nouvelle Ligue se produit alors que la pandémie mondiale a accéléré l’instabilité du modèle actuel du football européen. Depuis des années, les Clubs Fondateurs ont eu pour objectif d’améliorer la qualité et l’intensité des compétitions européennes existantes et, en particulier, de créer un tournoi qui verrait s’affronter plus fréquemment les meilleurs clubs et les meilleurs joueurs.

La pandémie a révélé qu’une vision stratégique et une approche commerciale sont nécessaires pour accroître la valeur et les bénéfices de la pyramide du football dans son intégralité. Lors des derniers mois, un intense dialogue a été ouvert avec les instances dirigeantes concernant le nouveau format des compétitions européennes. Les Clubs Fondateurs estiment que les solutions mises sur la table par les instances ne résolvent pas les questions fondamentales, qui vont de la nécessité d’offrir des matchs de meilleure qualité à l’obtention de ressources financières supplémentaires pour tout le monde du football.

Format de la compétition
– 20 clubs y participeront: les 15 Clubs Fondateurs et 5 autres équipes, qui se qualifieront chaque année en fonction des performances de la saison précédente ;

– Tous les matchs se joueront en milieu de semaine, alors que tous les clubs continueront à prendre part à leurs championnats nationaux respectifs, préservant ainsi le calendrier traditionnel qui est au coeur de la vie des clubs ;

– La saison commencera en août, avec la participation des clubs dans deux groupes de 10, qui joueront des matchs aller et retour. Les trois premiers de chaque groupe seront automatiquement qualifiés pour les quarts de finale. Les équipes qui terminent aux quatrièmes et cinquièmes places joueront une double confrontation dans un barrage supplémentaire. Par la suite, la phase éliminatoire se jouera sur deux matchs, des quarts de finale jusqu’à la finale, qui aura lieu à la fin du mois de mai, dans un stade neutre.

Dès que possible, après le début de la compétition masculine, une ligue féminine semblable sera lancée, ce qui contribuera à l’avancement et au développement du football féminin.

Ce nouveau tournoi annuel offrira une croissance économique largement supérieure, ce qui permettra de soutenir le football européen au travers d’un engagement su le long terme, dans lequel les contributions solidaires augmenteront en fonction des revenus de la nouvelle ligue européenne. Les montants financiers de solidarité seront plus élevés que ceux actuellement générés par le système européen de compétition. Ils devraient dépasser les 10 milliards d’euros tout au long de la période d’engagement des Clubs. D’autre part, la nouvelle compétition sera construite sur des critères de viabilité financière, puisque tous les Clubs Fondateurs s’engagent à adopter un cadre de dépenses. En contrepartie de leur engagement, les Clubs Fondateurs recevront, collectivement, un versement unique de 3,5 milliards d’euros, qui sera exclusivement destiné à mettre en place des plans d’investissement dans les infrastructures et à compenser l’impact de la pandémie de la COVID.

Florentino Pérez, président du Real Madrid CF et président de la Super Ligue, a déclaré: “Nous allons aider le football, à tous les niveaux, pour qu’il reprenne la place qui lui revient dans le monde. Le football est le seul sport mondial de la planète avec plus de quatre milliards de fans. Notre responsabilité, en tant que grands clubs, est de répondre aux souhaits des supporters”.

Soutenant la nouvelle ligue européenne, Andrea Agnelli, président de la Juventus et vice-président de la Super Ligue, a déclaré: “Nos 12 Clubs Fondateurs représentent des milliards de fans dans le monde entier. Nous nous sommes réunis dans ce moment si critique pour que la compétition européenne se transforme, en offrant au sport que nous aimons une base durable pour l’avenir, en augmentant largement la solidarité, et en offrant aux supporters et aux joueurs amateurs un rêve et des matchs de grande qualité qui alimenteront leur passion pour le football”.

Joel Glazer, co-président de Manchester United et vice-président de la Super Ligue, a déclaré: “En réunissant les meilleurs joueurs et les meilleurs clubs du monde pour qu’ils se défient durant toute la saison, la Super Ligue ouvrira un nouveau chapitre pour le football européen, en assurant une compétition et des installations de classe mondiale, et un soutien financier majeur pour la pyramide du football européen dans son intégralité”.

Bouton retour en haut de la page