Articlesfil infos

Montpellier-PSG 1-1 (1-1) Quel dommage!

Paris perd deux points à Montpellier et pourra regretter longtemps ses 5 minutes de flou en fin de première période. Il y avait pourtant la place de ramener autre chose de la Mosson.

Le PSG se contentera de ce match nul, mais souhaitons qu’au moment du décompte final les Parisiens ne regretteront pas les 3 points qu’ils auraient pu ramener de Montpellier avec un peu plus d’application et une première mi-temps plus volontaire.

Car encore une fois, le PSG a commencé cette rencontre piano, piano. Pas grand chose à se mettre sous la dent en cette première période et le diesel parisien se contente de gérer un match très pauvre en occasion d’un côté comme de l’autre. Paris est là sans être là et Montpellier ne montre pas un talent énorme en ce début de rencontre, si bien que le téléspectateur s’ennuie un peu. Jusqu’à cette fameuse 37ème minute où Giuly, sur corner cafouillé par la défense montpelliéraine, reprend le ballon de demi-volée dans le petit filet, alors qu’il était en perte d’équilibre. Sans le mériter vraiment, le PSG mène à la Mosson (0-1, 37′).

Hélas, les Parisiens vont repartir au petit trot comme ils l’avaient fait jusque-là, sauf que les Montpelliérains ont désormais un peu plus de gnac. C’est d’abord Giroud qui adresse une frappe sur le montant gauche d’Edel, puis sur un ballon chaud à l’entrée de la surface, c’est Estrada qui logiquement remet les équipes à égalité d’une frappe des 18 mètres (1-1, 42′). Paris n’aura mené que pendant 5 minutes. Dommage.

La deuxième mi-temps est plus animée car le PSG a décidé de se mettre en marche.  Erding est toujours absent, qui sur l’un de ses rares ballons, envoie une reprise dans les tribunes. Puis Hoarau, très présent physiquement ce soir, envoie une tête sauvée sur sa ligne par Jeunechamp (56′). Paris pousse mais attention car Montpellier est parfois dangereux comme sur cette tête de Camara, Edel était heureusement sur la trajectoire (65′).

Une minute plus tard, le PSG entame une magnifique contre-attaque à trois Nene, Hoarau, Giuly qui se conclue par une tête d’Hoarau, hélas sur le poteau de Jourdren (66′) et derrière l’impensable, Nenê expédie le ballon au-dessus seul aux 5 mètres ! Paris vient de manquer là la balle de match et Hoarau, remplacé par Luyindula (67′), s’en voudra en restant prostré de longues minutes sur le banc de touche. Oui, Paris vient de laisser passer sa chance malgré une nette domination dans les 30 premières minutes de cette deuxième mi-temps. Et ce n’est pas le numéro de Sessegnon, grand pont puis ballon en retrait pour Bodmer qui frappe au-dessus (87′), qui y changera quoi que ce soit. Dommage car il y avait la place. Il a manqué un début de match plus incisif, la finition toujours problématique et un duo d’attaquants qui ne score toujours pas, même si Hoarau, qui a livré un bon match, semble sur la bonne voie.

Bouton retour en haut de la page