FémininesLigue 1PSG News

La revue de presse PSG : Ibrahimovic, Ligue 1, féminines…

Vu et lu dans la presse hexagonale au sujet du PSG ce dimanche 22 mars 2015.

“Cette prise de pouvoir, ébauchée vendredi par un succès face à Lorient (3-1), s’est concrétisée hier soir de manière assez inattendue après l’échec de Lyon, sur ses terres, face à Nice, constate Le ParisienAlors que le PSG, toujours en course dans quatre compétitions, s’installe enfin dans le fauteuil de leader de la L 1, voilà qu’un sondage vient gâcher le plaisir des Parisiens. La France n’aime plus Ibrahimovic ! 79 % des sondés ont une mauvaise opinion de Zlatan. (…) L’effondrement du mythe Zlatan n’est pas non plus sans conséquence pour le club parisien. Ils sont 66 % à confier qu’Ibrahimovic a plutôt dégradé l’image du club. (…) En interne, cette étude ne va pas manquer d’être commentée”.

“La victoire inattendue d’un Nice moribond à Lyon permet au PSG de dominer le Championnat pour la première fois de la saison et ça n’a rien d’anecdotique, estime L’EquipeAlors qu’un mois d’avril excitant mais usant s’annonce, l’équipe de la capitale relève la tête sur tous les plans. L’infirmerie, un temps chargée, s’est vidée petit à petit et Blanc espère retrouver un effectif au complet pour le déplacement au Vélodrome.”

“Les joueuses du PSG n’auront pas moins de pression que leurs homologues masculins cet après-midi, pour le premier quart de finale de Ligue des champions de leur jeune histoire. QSI, qui a gonflé le budget de la section féminine à hauteur de 7M€, exige un titre cette saison, peut-on également lire dans le journal des sports. En Écosse, Paris devra composer sans plusieurs de ses stars, revenues diminuées de leur sélection nationale. Seger et Alushi vont démarrer sur le banc, Horan n’est, elle, même pas dans le groupe. Face à une équipe qui devrait jouer regroupée derrière, la tâche s’annonce plus difficile qu’annoncée pour les Parisiennes.”

“Les Rhodaniens, 2e, qui accusent désormais un point de retard sur le PSG, n’ont gagné que deux fois sur les huit dernières journées (4 nuls, 2 défaites) et surtout jamais sans Lacazette, suspendu face aux Aiglons comme Samuel Umtiti et Henri Bedimo” se lamente Le Progrès.

Bouton retour en haut de la page