Articlesfil infos

PSG-AJA 2-3 (1-3) Paris rechute au Parc

Paris n’aime pas jouer le dimanche, c’est une certitude ! Le PSG perd encore au Parc une belle occasion de se rapprocher de la tête du championnat face à une aquipe d’Auxerre très réaliste.

On le sait désormais, les lendemains de matches en Ligue Europa sont bien difficiles pour le PSG. Après deux nuls contre Rennes et Nice, le PSG se voyait offrir l’AJ Auxerre en adversaire du dimanche, trois jours à peine après un sérieux match européen. Et comme lors des matches précédents, les hommes de Kombouaré n’auront pas su enchaîner par une victoire au Parc,devant un public toujours aussi amorphe.

Pourtant, tout avait (trop)bien commencé. A peine une minute de jeu et sur un jeu à trois Jallet-Erding-Giuly, c’est Nenê qui hérite du ballon à l’entrée droite de la surface. Pas dérangé, il en profite pour enrouler un amour de ballon du pied gauche en pleine lucarne et Paris mène déjà 1-0 après 55 secondes de jeu ! Hélas, après l’euphorie, le relâchement des troupes est coupable et à la troisième minute de jeu, Mignot se retrouve avec le ballon dans les pieds, suite à une action confuse sur corner, qu’il expédie sous la barre d’Edel (1-1, 3′). Rageant, car Paris avait fait le plus dur mais s’est déconcentré dans la foulée.

Dès lors, les Auxerrois reprennent confiance et vont suivre 20 minutes de trou noir pour les Parisiens qui attaquent, mais se font prendre sur des contres d’école, façon AJA. Les espaces dans la défense parisienne sont béants. Tiene est trop court sur la chevauchée de Oliech qui l’enrhume et sert en retrait Contout qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide (1-2, 11′). Paris repart à l’attaque mais s’aligne mal derrière. Sur un nouveau contre, Pedretti envoie Quercia par dessus la défense disputer un tête-à-tête vainqueur contre Edel (1-3, 24′). La soirée tourne au cauchemar, d’autant que le PSG domine par la suite, sans jamais se montrer dangereux.

La deuxième mi-temps est tout autre. Paris pousse et Auxerre n’a plus les jambes pour partir en contre. Les occasions parisiennes se multiplient (frappe de Chantôme qui frôle le montant (50′), tête d’Erding détournée par Sorin (62′), jusqu’à ce pénalty de Grichting sur Chantôme transformé par Nenê (2-3, 66′).

Le Parc tente alors de pousser mais les actions parisiennes n’aboutiront pas. Erding prolonge de la tête un coup-franc de Nenê mais Luyindula devant le but est trop court (77′). Le coup-franc des 30 mètres de Nenê est détourné une nouvelle fois de la lucarne par Sorin (83′). Trop tard, les Parisiens ne reviendront plus et peuvent ‘estimer déçus de laisser encore passer une bonne occasion de prendre des points à domicile, ce qui devient de plus en plus rare ces derniers temps. Attention, car avec les matches qui se profilent (Montpellier, Marseille…), le PSG pourrait faire un surplace dévastateur. On n’insistera jamais assez pour dire que la doublette Hoarau-Erding, très peu en vue en ce moment, sera la clé de la réussite ou non de ce PSG. Il ne va pas falloir trop trainer en chemin, tout va se jouer dans les semaines qui viennent.

Bouton retour en haut de la page