PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Caen, Pochettino, Rico, Di Maria

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce mercredi 10 février 2021, jour de match à Caen (32e de finale de la Coupe de France) si la neige le permet (le système de chauffage de la pelouse est actif depuis plusieurs jours). Ce sera chez le 11e de L2 sans Marco Verratti (contusion à la hanche droite), sans Angel Di Maria ni Keylor Navas.

“Sans pression, le Stade Malherbe a devant lui un défi a priori insurmontable. À trois jours de la réception de Niort, l’essentiel est ailleurs pour Pascal Dupraz et ses joueurs”, écrit Ouest France.

“Au moment de retrouver la Coupe de France ce soir, le PSG revit le feuilleton de la blessure d’un joueur majeur avant un choc européen, avec Angel Di Maria, indisponible pour aller défier le FC Barcelone, mardi prochain”, écrit l’AFP. “Son maillot rayé rouge et bleu évoque celui du Barça, mais c’est bien la formation normande que rencontre le tenant du titre pour son entrée en lice, en 32e de finale. Or l’équipe de Lionel Messi continue d’accaparer les esprits.”

Ce soir, dans le Calvados, le PSG, tenant du titre, “veut éviter le piège et une nouvelle blessure”, explique Le Parisien. “A Marseille, Paris a d’ores et déjà perdu Di Maria. Ce 32e de finale reste l’occasion de revoir des seconds couteaux, de Bakker à Kean, en passant par Danilo Pereira, mais le spectre de la blessure enveloppera plus sûrement le PSG-Nice de samedi. Si près de Barcelone et avec beaucoup plus de membres de l’équipe type habituelle, le risque sera décuplé. Semaine calme mais enjeux brûlants. […] Face au Barça, Pochettino pourrait être tenté de « muscler » son milieu de terrain. Ce qu’il a fait à Marseille en alignant un trio composé de Gueye, Paredes et Verratti derrière son trio d’attaque. Au regard des compositions établies lors des huit derniers matches, on peut quasiment assurer que Paredes et Verratti sont intouchables et débuteront en Catalogne pour accompagner le trident Mbappé, Icardi, Neymar. Si Pochettino décide bien d’évoluer en 4-3-3, la troisième place au milieu devrait revenir à Gueye, plus convaincant que Danilo Pereira ou Herrera. A moins que Rafinha retrouve grâce aux yeux de son coach. Il reste moins d’une semaine à Pochettino pour affiner ses choix.”

“À six jours du choc à Barcelone, Pochettino tâche de gérer de front son effectif, les ego et le calendrier du PSG, affirme L’Equipe. “Maintenir tout le groupe concerné suppose un dosage savant et bien orchestré. Cela passe, également, par une dynamique de succès à entretenir. Il convient d’offrir du temps de jeu à Rafinha, Kean, Sarabia, Draxler ou Danilo Pereira, ce qui suppose que Paredes, Gueye ou Icardi s’installeraient sur le banc. Pochettino peut choisir de ménager Mbappé ce soir et Icardi trois jours plus tard. […] Le PSG a beau rêver de Ligue des champions, il a aussi des compétitions nationales à conserver.” Le journal sportif parle également de Sergio Rico (27 ans), renommé “le barré de Séville”, car le gardien de but formé au Séville FC, “a dû se résigner à poursuivre sa carrière loin de chez lui, victime de la défiance de ses supporters.” On peut lire ce témoignage par exemple : “C’est un bon gardien mais, ici, on ne fait pas de cadeau aux joueurs de la cantera (formation). On ne pardonne rien à ceux de la maison.” Ou encore celui-ci : “Il a commis une erreur en s’affichant sur les réseaux sociaux alors que l’équipe était en difficulté. Pour les supporters, le voir faire la fête au lendemain d’une défaite, c’est inacceptable. Entre ça et ses performances, il valait mieux qu’il parte.”

Bouton retour en haut de la page