Champions LeagueChampions LeagueLigue 1PSG NewsRevue de presse

Revue de presse PSG : Dijon, Barça, Mbappé, Verratti, sprint, notes…

Vu et lu au sujet du PSG dans la presse hexagonale ce dimanche 28 février 2021, lendemain de victoire 4-0 à Dijon dans le cadre de la 27e journée de Ligue 1, grâce à des buts de Kean, Mbappé (x2) et Danilo.

“Le PSG et Kylian Mbappé, auteur d’un doublé, ont réagi au couac contre Monaco en battant facilement le dernier, écrit l’AFP. Un cinquième 4-0 en douze confrontations contre une de leurs victimes favorites. Le champion du monde a signé ses 17 et 18e buts de la saison (32e, 51e) pour ramener le PSG à la deuxième place, un point derrière Lille, qui reçoit Strasbourg dimanche (17h). Paris double Lyon, attendu au Vélodrome pour le choc de la journée, un “Olimpico” contre un Marseille qui vient de changer à la fois de président et d’entraîneur.”

“Pour la 8e fois de la saison, le PSG a marqué au moins quatre buts. Tout sauf secondaire dans un championnat qui pourrait se jouer à la différence de buts si aucun des trois candidats ne ralentit. Ce matin, Paris a 14 unités d’avance dans cette colonne statistique, observe le JDD. Pochettino a goûté la perf «professionnelle» d’un groupe «consistant» où «tout le monde doit se battre pour sa place». En plus des entrants, qui ont marqué des points (Diallo, Rafinha), l’entraîneur a lancé Michut, récompensé par sa «bonne attitude». Depuis la fessée de l’aller, Barcelone s’est remis la tête à l’endroit. Hier, deux buts signés Dembélé et Messi ont annihilé la résistance de Séville (2-0) et porté à 7 points la récolte sur les trois matches de Liga de la semaine. Les Blaugranas reviennent, mine de rien, à 2 points de l’Atlético (qui compte cependant 2 matches en retard). De quoi ramener un brin de sérénité chez les Catalans avant leur tentative d’épisode 2 de la remontada.”

“Avec deux nouveaux buts et une prestation plus en rapport avec son statut, Mbappé a rattrapé son match insipide contre Monaco et conforté sa position de meilleur buteur de L1, explique L’Equipe. “En l’absence de Neymar, Di Maria, Verratti, Florenzi, Paredes et Icardi, ils étaient plusieurs – Diallo, Draxler, Rafinha, Danilo – à jouer une carte importante. À l’exception du Portugais, ils ont marqué des points.” Du coup, à l’heure du débrief, Abdou Diallo est “une alternative à gauche”, Julian Draxler est “de nouveau compétitif”, Rafinha “utile dans la rotation”, alors que Danilo Pereira est “encore à la peine”.

“Pochettino ne s’est pas montré très optimiste au sujet de Verratti, lit-on encore, puisque le milieu de terrain a du mal à se chausser depuis un coup à l’entraînement sur la voûte plantaire. “Dans l’entourage de l’Italien, on laisse entendre que son pied est bien marqué par le choc et qu’il n’est pas capable de courir. Il ne sera donc pas, sauf guérison express, opérationnel à Bordeaux”, rapporte Arnaud Hermant. Pour rappel, Kylian Mbappé sera suspendu et ne jouera pas contre les Girondins.

  • Les notes de L’Equipe pour les joueurs du PSG : Navas : 5 / Kehrer : 6 / Marquinhos : 6 / Kimpembe : 6 / Diallo : 6 / Danilo : 5 / Herrera : 6 / Draxler : 6 / Rafinha : 6 / Mbappé : 8 / Kean : 7
  • Les notes du quotidien Le Parisien : Navas : 5, 5. / Kehrer : 6 / Marquinhos : 6 / Kimpembe : 6 / Diallo : 7 / Danilo : 4,5 / Herrera : 5 / Draxler : 6,5 / Rafinha : 6,5 / Mbappé : 7,5 / Kean : 6

Ce 4-0 “lance au mieux le sprint final pour tenter d’aller décrocher une 10e couronne de champion de France”, juge Le Parisien. “Ce faisant, le PSG met la pression sur ses adversaires dans la course au titre et regardera d’un œil gourmand l’olympico. […] Les doublures n’ont pas déçu, à l’exception notable d’un Danilo Pereira qui continue d’inquiéter. Malgré son premier but en L1, le Portugais est une nouvelle fois apparu emprunté techniquement. Ce n’est pas vraiment ce qu’on peut dire de Rafinha, un peu long à se mettre en route mais efficace pour sa première comme titulaire sous Pochettino. C’est aussi le cas de Kean, auteur d’une 15e réalisation. L’Italien n’a pas tout réussi, mais il a débloqué rapidement la situation. Et, comme face au Barça, il est de plus en plus rare qu’il mette un pied sur la pelouse sans inscrire au moins un but. L’autre satisfaction de la soirée concerne Diallo. Le Français s’est bien débrouillé – un peu comme Kehrer, son pendant à droite –, trouvant des automatismes avec Mbappé et se muant en passeur décisif sur le premier but.”

Bouton retour en haut de la page