Champions LeagueChampions LeaguePSG News

Herrera : “Avoir la revanche en tête, ce n’est pas la meilleure manière de préparer un match”

On ne sait si ce soir Ander Herrera sera titulaire, s’il entrera en cours de match. Mais avant le Bayern/PSG, le milieu de terrain espagnol a su trouver les mots justes concernant le choc européen.

Un pronostic ? Je n’aime pas du tout les pronostics parce qu’en général je me trompe Je préfère être prêt pour un jour important. Pas de pronostic”, a commenté le milieu de terrain au micro d’Europe 1. “La défaite samedi ? On a perdu contre Lille un match très important pour nous. Mais ce n’est pas le moment de parler de la Ligue 1. Je l’ai toujours dit, ce qui est bien quand tu perds un match c’est de pouvoir rejouer rapidement. C’est dans cet état d’esprit qu’est le groupe en ce moment. On pense Bayern Munich, Bayern Munich, Bayern Munich. Une semaine capitale ? Il reste des matchs en L1, rien n’est définitif. Mais c’est vrai qu’en Ligue des Champions il n’y a pas de délais. Si tu perds un match, tu as de gros problèmes. Les deux compétitions sont totalement différentes. Une revanche face au Bayern ? Honnêtement, quand je joue contre une équipe contre qui j’ai déjà perdu, je ne pense pas à une revanche. Avoir la revanche en tête, ce n’est pas la meilleure manière de préparer un match.”

Interrogé sur les absences au PSG et au FC Bayern, Ander Herrera a souligné qu’il fallait s’intéresser aux présents. “On ne doit pas trop penser au fait qu’ils ont des absents ou non. De notre côté non plus. On a des qualités. On a Danilo qui a très bien joué contre Lyon, on a Rafa qui peut jouer là, moi je peux aider, même Marquinhos peut aider au milieu de terrain, il l’a déjà fait. Ce n’est pas le moment de pleurnicher. On doit être optimiste et concentré pour essayer de gagner. Neymar et Mbappé doivent prendre leurs responsabilités ? Bien sûr, puisque ils sont dans les meilleurs du monde. Navas a gagné trois fois la Champions League, Di Maria a l’habitude de ces matches, on a déjà joué une finale de Champions League. Ce sont des joueurs importants, mais on ne peut pas mettre toute la responsabilité sur des joueurs. L’apport de Pochettino après Tuchel ? Ce sont deux coachs offensifs, mais ils sont différents. Mauricio veut attaquer tout le temps, Tuchel est un peu plus un coach de possession. Mais j’ai appris beaucoup des deux. J’ai de la chance d’avoir travaillé avec les deux. Vivement le retour du public dans les stades ? Il me manque beaucoup. Petit, je suis tombé amoureux du football avec le public, pour le public, pour le bruit dans le stade, l’ambiance, avec les gens qui viennent dans le stade avec le rêve de voir l’équipe et de chanter. C’est difficile pour nous. On parle beaucoup de cela, à l’échauffement aussi. Au Parc des Princes, où il y a une ambiance fantastique, ils nous manquent encore plus.”

Bouton retour en haut de la page