Articlesfil infos

Hoarau meilleur sans Erding ?

C’est la question posée depuis le match contre Séville et le doublé du Réunionnais. Décryptage.L’élongation à la cuisse de Mevlut Erding a conduit Antoine Kombouaré à aligner Guillaume Hoarau un fois avec Peguy Luyindula à Lyon, une fois avec Mathieu Bodmer en soutien face à Séville. Résultat, deux belles prestations, notamment contre les Espagnols avec un doublé. Naturellement, la question est tombée… Et si Hoarau était meilleur sans le Turc ?

Oui, pourrait-on dire en ne se basant que sur le simple fait qu’Erding était absent pendant que Hoarau brillait. Non, si l’on creuse un peu.

2hoarauEn effet, ce n’est pas Erding qui pose un problème mais la position qui du coup revient à Hoarau. Quand le Turc, véritable avant-centre, joue, Hoarau se retrouve derrière lui, participe plus au jeu, cherche l’intervalle, joue en déviation. Quand Erding n’est pas là, Hoarau redevient une pointe et un buteur comme lors de sa première saison à Paris avec la réussite que l’on connaît. On pourrait même ajouter qu’un système en 4-2-3-1 avec Bodmer comme on a pu le voir jeudi dernier convient tout particulièrement au Réunionnais. Celui-ci a d’ailleurs dit que c’était un “régal” de jouer avec Bodmer.

Pour faire simple, Guillaume Hoarau n’est pas meilleur sans Mevlut Erding, mais il est meilleur en pointe et encore plus fort en 4-2-3-1 avec un technicien de la trempe de Mathieu Bodmer derrière lui…

Bouton retour en haut de la page