Articlesfil infos

Le PSG cherche des buteurs !

hoarau-7Ca n’aura échappé à personne, le PSG est beaucoup plus solide sur ses bases depuis quelques matches. 8 exactement, comme autant de rencontres où les Parisiens seront restés invaincus, mais surtout n’auront pris qu’un seul but, sur un pénalty bidon de surcroit.

Il faut, pour expliquer cette nouvelle solidité, créditer toute l’équipe. Certes, Sakho prend du volume derrière et Armand à ses côtés semble s’adapter de mieux en mieux. Tiene, s’il n’est pas un maître technicien, s’engage volontiers, trop même parfois, et n’hésite pas à partir au mastic… mais c’est toute l’équipe qui maintenant fait l’effort dès que le ballon est perdu, afin de contrecarrer les tentatives de l’adversaire. Une mentalité, un goût de l’autre et de l’effort qui fait plaisir à voir et permet à Edel de couler des jours heureux dans les cages parisiennes.

De bon augure. Ne pas prendre de but et ne pas concéder beaucoup d’occasions, c’est déjà bien, mais aujourd’hui, on en veut plus. Ce PSG new look multiplie les bons résultats, mais pourrait faire beaucoup mieux. Car il faut se rendre à l’évidence, notre attaque est patraque. Et ce ne serait pas fanfaronner de dire qu’avec une doublette Hoarau-Erding en grande forme, le PSG aurait profité de la bonne période actuelle pour engranger encore bien plus avant l’hiver (victoires contre Rennes et Nice par exemple).

Seulement voilà, nos attaquants vedettes balbutient un peu leur football actuellement. Que ce soit avec les Bleus ou au PSG, Guillaume Hoarau est rarement tranchant en ce moment, même si on a cru déceler une lueur d’espoir à Dortmund où son entrée à fait beaucoup de bien et amené l’égalisation. Souhaitons qu’il continue dans cette voie.

erding-10Erding, lui, a retrouvé le chemin des filets contre Toulouse, mais a traversé le match de Ligue Europa comme un fantôme. Pas un ballon à se mettre sous les crampons et vraiment pas un match pour lui car il n’est pas outillé pour garder la balle dans les pieds quand c’est possible et faire souffler son équipe.

C’est assurément le prochain gros chantier d’Antoine Kombouaré. Avec ce bloc plus costaud, le PSG doit maintenant pouvoir plier ses matches plus rapidement et se mettre à l’abri dès que possible. Ca veut dire être beaucoup plus réaliste devant le but pour valider cette solidité retrouvée et ce faisant, imposer une plus grande autorité sur ses matches. On pourra alors se remettre à rêver.

Bouton retour en haut de la page