Champions LeagueChampions LeaguePSG News

Okan Buruk : “On veut montrer notre humanité en disant que l’erreur est humaine”

Okan Buruk, entraîneur d’Istanbul Basaksehir, a vécu un milieu de semaine agité à Paris, son adjoint Pierre Achille Webo étant le premier concerné par l’affaire du quatrième arbitre. Le technicien souhaite que cet épisode sera celui du changement global et ne souhaite pas un acharnement sur l’arbitre roumain, car il s’agît d’être éthiquement exemplaire.

“Ç’a été une expérience pour nous tous. Ça a attiré l’attention de tout le monde en Turquie”, explique le technicien turc, Okan Buruk, à L’Equipe. “Neymar, Mbappé, ils m’ont dit que c’était inacceptable. Et, tout de suite, on a dit qu’on ne voulait pas continuer avec cet arbitre. […] Nous avions des joueurs très touchés qui ne voulaient surtout pas continuer, même si le quatrième arbitre était changé. Ils étaient en colère, ils voulaient montrer leur malaise. […] Le quatrième arbitre doit-il être suspendu définitivement ? L’UEFA est une grande organisation. Je ne veux pas prendre la décision à sa place. Mardi, on était en colère. Depuis, on l’est encore. Mais on veut montrer notre humanité en disant que l’erreur est humaine. Et ce jour-là, il en a commis une. […] C’était la C1, ça va avoir forcément des répercussions. J’espère qu’il y aura un avant et un après. Je ne peux pas imaginer que cela se reproduise.” 

Bouton retour en haut de la page