Philippe Diallo : « Didier Deschamps poursuivra sa mission »

L’Equipe de France s’est incliné face à l’Espagne (2-1) et prend la porte dans cet Euro 2024 au stade des demi-finales. Si le jeu des Bleus a contrarié plus d’un supporters français, l’avenir du sélectionneur Didier Deschamps ne semble pas remis en question par le président de la FFF, Philippe Diallo, qui a accordé un entretien à nos confrères de L’Equipe.

Le bilan de cet Euro 2024 pour l’EdF ?

« Le bilan est globalement positif dans la mesure où l’objectif fixé de la demi-finale a été atteint. Il ne faut jamais banaliser un tel résultat. Atteindre le dernier carré, c’est la démonstration d’une performance de haut niveau qui montre que l’Equipe de France reste compétitive et dans le gotha des grandes nations du football. Mais il reste ce matin un goût amer car on rêvait tous d’une finale le 14 juillet, qui aurait été une formidable récompense pour les joueurs, le staff et tous les Français qui suivent cette équipe ».

Le dernier carré atteint, le contrat de Didier Deschamps jusqu’en 2026 n’est pas remis en cause ?

« Il a en effet un contrat et a rempli l’objectif sportif qui lui était donné. Et lorsqu’on regarde son parcours à la tête de l’Equipe de France, il est exceptionnel. Didier a mené cette équipe de la meilleure des manières possibles pendant cet Euro ».

Il ira donc au bout de son contrat ?

« Je ne vois pas de raison de remettre en cause son contrat. Les résultats du passé plaident pour lui et les objectifs ont été atteints. Didier poursuivra sa mission. On va échanger ensemble dans les prochains jours pour analyser plus en profondeur ce qui nous a manqué pendant cette demi-finale et qui nous aurait permis d’aller plus haut. Pendant ce mois, j’ai vu beaucoup de professionnalisme, de recherche de l’excellence. Il faut maintenir l’équipe de France dans cette direction ».

Les critiques sur le jeu proposé par les Bleus ?

« On a joué contre L’Espagne, l’équipe qui a fait la meilleure impression depuis le début du tournoi. S’agissant du jeu, il n’est pas apparu que beaucoup d’équipes se sont détachées. Cela se reflète par une baisse très significative du nombre de buts. L’Equipe de France a montré des qualités de solidité et de solidarité, même si tout le monde a pu constater que l’on a eu un déficit offensif qui ne nous a pas permis d’atteindre la finale. C’est peut-être là qu’a été notre point faible, qui a été analysé par les joueurs et le staff ».

Un mandant de douze c’est beaucoup, deux ans de plus c’est pas trop ?

« Je suis arrivé à la présidence avec une situation contractuelle que vous connaissez (Deschamps sous contrat jusqu’en 2026). Il m’appartient de la respecter. D’autant plus lorsque les résultats sont au rendez-vous. Il faut quand même rappeler qu’en décembre 2022, on était en finale de Coupe du monde. En juillet 2024, on est en demi-finales de l’Euro. Beaucoup de nations envient nos résultats. Même si aujourd’hui, il peut y avoir une frustration de ne pas être allé au bout, il faut prendre le recul nécessaire pour voir que les performances de l’équipe de France restent exceptionnelles ».

L’entretien est à retrouver en intégralité sur le site de L’Equipe.

YouTube : Canal Supporters Paris

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page