ArticlesUncategorized

Plan sécurité : assieds-toi et boucle-la, sinon… !

Si Robin Leproux est satisfait de la mise en place de son plan sécurité, côté Auteuil dimanche, des supporters ont été molestés pour avoir osé se lever et chanter leur amour du club. Est-ce la mort du Parc des Princes annoncée ?

On attendait donc avec impatience le premier rendez-vous au Parc des Princes de la saison, pour voir comment se traduirait en tribune le nouveau plan sécurité de Robin Leproux. Et on peut l’affirmer maintenant sans ambages : nous n’avons pas été déçus !

Pour rappel, ce plan présenté en fin de saison dernière interdit désormais tout abonnement en virages Auteuil et Boulogne. Réservées aux enfants et aux familles, les tribunes hautes bleues Auteuil et Boulogne sont désormais inaccessibles aux “anciens” supporters ; seules les tribunes basses des deux virages ou les tribunes latérales leur sont ouvertes à la vente avec un placement aléatoire, à hauteur de 4 places maximum par personne (de quoi éviter les regroupements).

Pour rappel encore, nous avons déjà indiqué sur ce site qu’il devenait urgent de prendre des mesures afin de contrecarrer la violence qui commençait à gangrener les environs du Parc et les déplacements de supporters. Une sorte de point de non retour avait été atteint avec le décès d’un supporter de Boulogne à deux pas du stade en marge de PSG-OM . 2 morts en l’espace de 4 ans parmi les supporters, il fallait trouver des solutions sous peine de voir notre club disparaître. Cependant, l’organisation et la gestion des spectateurs que nous avons vues lors des deux journées du Tournoi de Paris nous font à vrai dire assez peur. Elles nous semblent dangereuses, inadaptées et de nature à ramener le trouble dans l’enceinte du Parc. Un comble, alors que la violence avait disparu du stade depuis de nombreuses années  !

L’accès au Parc problématique
Tours et détours. Si la ligne droite semble être le plus court chemin pour aller d’un point A vers un point B, aux alentours du Parc des Princes la géométrie n’a plus cours. Ainsi pour acheter un billet le jour même, vous devez faire tout le tour du stade, et par des rues adjacentes, afin de rallier le premier barrage-entonnoir le long du parc situé côté Boulogne. Là, un premier check point  pour voir si vous avez bien le profil
de l’acheteur potentiel vous attend, suivi par une file d’attente au guichet prompte à vous faire regretter d’être venu jusque-là ! Et pourtant, il n’y avait pas foule pour ce week-end du Tournoi de Paris. On imagine ce que ça pourrait donner dans quelques semaines.

Supporters adverses et supporters du PSG mêlés
Comme nous vous l’expliquions  dans un article précédent (Tournoi de Paris : en direct du Parc), le bas des virages est ouvert à tous. On a ainsi vu samedi un groupe de supporters de Porto en Boulogne bas donner de la voix. Evidemment les supporters du PSG présents dans cette même tribune, déjà suffisamment punis, n’étaient pas tout à fait d’accord. L’histoire s’est réglée par le dialogue avec quelques stewards en casques Bleus. En revanche, un mouvement de supporters remontant la tribune un peu plus tard, alors que l’on entendait des slogans hostiles aux Marseillais, nous a laissé penser que des plaisantins étaient sans doute venus provoquer (une info confirmée par l’interview d’un supporter présent à ce moment-là , à lire chez nos confrères de www.psgmag.net). Le pire, c’est que ce quarteron de provocateurs serait venu avec des invitations. Ca sent le couac.

blank
Tout le monde assis et bouclez-là !
Le dimanche, côté Auteuil, c’est la honte et le dégoût qui nous ont assaillis. Alors que la poignée de supporters romains présents en tribune Visiteurs donnait de la voix (ça paraît normal), les voisins placés au bas d’Auteuil juste à côté n’ont pas eu, eux, le plaisir de pouvoir chanter et supporter leur équipe. Pire, les quelques supporters qui ont voulu se lever et donner de la voix se sont fait vertement éjecter de la tribune avec une violence de la part des stewards totalement inadaptée et scandaleuse (lire aussi notre article, TdP : en direct du Parc le dimanche, et lire aussi le témoignage édifiant d’un supporter  éjecté que l’on voit sur nos photos sur www.psgmag.net).

On ne peut que s’opposer à cette violence arbitraire et totalement contraire au but que devrait rechercher ce plan sécurité, à savoir redonner un aspect très festif et convivial au Parc des Princes. Rester assis sans chanter et se faire molester par des stewards désagréables doit être aussi sympa que pour un cochon (de payeur ?) de partir à l’abattoir ! Si ces supporters remettent le pied au Parc, alors là chapeau !

Enfin, la question que soulève cette histoire est de savoir si tout le monde sera logé à la même enseigne. Les supporters adverses qui viendront grossir la tribune Visiteurs devront-ils être  assis et aussi dociles que tout le public du Parc, où bien pourront-ils faire ce que bon leur semble * (1) ? On imagine mal les amis du PSG, sagement assis à Auteuil subir insultes et quolibets pendant 90 minutes sans même pouvoir aider leur équipe. A la punition se substituerait alors l’humiliation et sans doute une violence rentrée pas forcément bonne conseillère.

On a du mal à comprendre ce que souhaite la direction du PSG. Au sortir du match contre la Roma, Robin Leproux nous a indiqué qu’il avait été satisfait du déroulement du Tournoi et qu’il avait entendu quelques départs de chants qui prouveraient que le public était content (lire notre interview de Robin Leproux). Quelqu’un lui a-t-il dit que ces chants émanaient de grognards qui partaient au front et se sont fait cueillir par l’artillerie lourde sans discernement ?

Un Parc pacifié, oui. Mais un Parc résigné et livré aux haineux de tout poil venus cette fois de l’extérieur, ça non ! Espérons que le chat organisé ce jeudi soir à 18h00 par Robin Leproux sur le site du club “www.psg.fr” nous en apprendra un peu plus sur la suite des opérations et des dysfonctionnements apparus lors de cette première sortie.

* (1) Bien que la presse à la solde du lecteur, de l’auditeur, du téléspectateur et de l’abonné de province nous explique que les très très méchants sont à Paris et les supporters très gentils et éduqués en région, nous ne sommes bien sûr pas dupes et imaginons aisément que des imbéciles de tout poil vont profiter de l’occasion pour balancer leur fiel en toute impunité.

Bouton retour en haut de la page