Articlesfil infosUncategorized

PSG-Dortmund 0-0 Un point c'est tout !

Au terme d’un vrai match costaud de Coupe d’Europe, le PSG concède le match nul contre Dortmund au Parc. Un bon point même si on peut encore regretter les nombreuses occasions manquées.

clementComme il fallait s’y attendre, c’est un Parc en jaune et noir qui accueille les acteurs du match. Environ 8000 spectateurs allemands ont pris place dans les tribunes et donnent de la voix. Comme ils l’avaient déclaré avant le match, les leaders de la Bundesliga venaient à Paris pour prendre 3 points. Et comme lors du match aller, ils se sont aperçu que les bonnes déclarations d’intention ne suffisaient pas forcément pour faire une victoire.

Si le Borussia aura été un solide adversaire ce soir, il faut reconnaître que le PSG, dans une compo qui voyait Hoarau, Chantome, Giuly, Jallet… notamment, s’asseoir sur le banc, aura livré un bon match et même été entreprenant en première mi-temps. Malheureusement, Erding, associé en attaque à Luyindula, aura été encore ce soir bien malheureux. Il manque d’abord une tête immanquable en position préférentielle devant le but suite à un centre de Ceara (17′), puis il dévisse complément une frappe du gauche sur un service de Luyindula dans le dos de la défense (31′). Deux occasions nettes, et deux ratés. Dommage, car un but serait venu récompenser de beaux mouvements d’un PSG emmené par un Nenê encore des grands soirs, qui aura multiplié les gestes techniques. Paris rentre donc à la pause sur un score nul et vierge et peut regretter son manque de réalisme.

Mais Paris commence aussi bien sa deuxième mi-temps et Erding, parti à la limite du hors-jeu, manque son tête à tête avec le gardien allemand (50′). Un peu plus tard, bien lancé dans lasakhoprofondeur, il butera à nouveau sur le portier jaune et noir sur une action qui aurait dû terminer au fond (64′). 4 occasions très nettes et autant de loupés pour un attaquant vraiment pas dans ses souliers en ce moment, inquiétant à 3 jours du Clasico. Paris a laissé passer sa chance et va désormais souffrir. Antoine Kombouaré, qui joue le turn over en fonction d’un calendrier chargé et se satisfait visiblement de ce bon point, sort Nenê et Erding (tête basse, sous les sifflets) pour Jallet et Chantôme.

apoulaParis abandonne donc le ballon aux Allemands et il faut un super Edel pour éviter l’ouverture du score. Après quelques frappes dangereuses qu’il regarde sortir de son cadre de peu, Edel enchaîne deux parades de suite décisives sur une occaz’ en or de Lewandowsky (90′).

Chaude fin de rencontre, mais le PSG a tenu le coup et reste en course pour la suite de cette phase de poule. Il faudra faire au moins aussi bien contre Séville au Parc pour se laisser de bonnes chances de poursuivre la Ligue Europa au printemps.

Bouton retour en haut de la page